Tous les articles par Martine Compagnon

Gardons le cap sur la fonction de porte-parole d’un problème social ! Merci David Denborough #2

Une magnifique synthèse des 3 jours par Caroline Tsiang, scribbleuse de choc qui nous a régalé.e.s d’un contrepoint visuel et créatif

Par Martine Compagnon

« Je me souviens soudain que la jeune femme de 24 ans que je rencontre au sujet de son angoisse scolaire, peut être représentative de nombreux.ses jeunes étudiant.e.s peinant à trouver du sens dans un système qui brime leur esprit critique… »

Je l’ai dit dans mon post précédent : j’ai rencontré pour la première fois « en direct » David Denborough, lors de la Master Class organisée à Paris par la Fabrique Narrative. Il a la particularité d’œuvrer auprès de communautés et de personnes qui semblent appartenir à des minorités -au sens de communautés qui ne suivent pas l’une des normes dominantes de leur environnement- : personnes incarcérées, sans domicile, aborigènes, femmes voilées dans une société non musulmane, immigré.es récents, personnes LGBT…

Continuer la lecture de Gardons le cap sur la fonction de porte-parole d’un problème social ! Merci David Denborough #2 

Gardons le cap au service du temps présent ! Merci David Denborough#1

Une communauté réunie autour de David Denborough (chemise à fleurs, à gauche de l’auteur de ce post) à l’occasion d’une Master Class très inspirante

Par Martine Compagnon

Voici la premier d’une série de 4 articles consacrés par Martine aux apports et différents aspects du travail de David tel qu’il nous l’a présenté lors de sa Master Class des 9, 10 et 11 mai.

Je retiens plusieurs points clefs des 3 jours de Master Class avec David Denborough. C’était ma première rencontre « en vrai » avec celui qui axe sa pratique très volontairement vers les communautés.

Voici un premier point que je souhaite partager… au risque de faire sourire ceux et celles qui connaissent très bien ses travaux.  Mais c’est un joli risque, de faire sourire des personnes !

Continuer la lecture de Gardons le cap au service du temps présent ! Merci David Denborough#1 

Poéthique

Micro-Manifeste de Poésie Dé-Libérée et Politique
En hommage et remerciements à Sanni Paljakka et Tom Carlson.

Rue de Vaugirard durant ces deux journées
Poésie nous a … ensorcelé.e.s,
Enjôleuse et implacable.
Enjôleuse :
Je serai votre Juliette,
Soyez mes Roméo
Faites-moi don de vos mots !
Implacable :
Je suis celle que vous ne croyez pas
Je ne suis pas Poésie jolie,
« Mignonne
Allons voir si la rime… »
Je suis Acte délibéré
Politique
Je suis
Po-éthique !

Continuer la lecture de Poéthique 

Parlez-vous narrative ?

Par Martine Compagnon.

Comment développer une communauté telle que la nôtre, praticien.ne.s narratif.ve.s de langue française, sans nous isoler peu à peu ? Comment conjuguer culture commune et ouverture sur l’environnement ? Comment nous adapter à l’intérêt grandissant des personnes, curieuses d’en savoir plus sur les approches narratives ?

Une de mes amies a assisté il y a peu à la Journée Découverte des Pratiques Narratives proposée à Paris. Nous en avons reparlé il y a quelques jours, en prenant un thé… Son retour m’a arrêté sur place : « vous parlez un langage d’initiés difficile à comprendre ».

Continuer la lecture de Parlez-vous narrative ? 

10 signes extérieurs de richesse créative

question_to_ideaPar Martine Compagnon

Lors de la Master Class avec David Epston, j’ai retenu quelques astuces epstoniennes au service des questions, des histoires, et des personnes …

  1. Si je suis la CIA, avant même de lancer un projet, je dédie 4 personnes durant 3 mois, qui travaillent sans se rencontrer, et reviennent chacune avec leur proposition de … la formulation du problème !
  2. Je m’accorde du temps. Je sais qu’une bonne question est le fruit de milliers de questions posées, enregistrées, décortiquées, améliorées…
  3. Je me répète que « avoir une réponse signe la fin de l’invention ». Quand une réponse pointe son nez, je me pince pour me rappeler à l’ordre et je reprends mon questionnement. Continuer la lecture de 10 signes extérieurs de richesse créative 

qui où quand

Par Martine Compagnon

Canari dans la mineQui pouvait m’apprendre
Que la femme squelettique
Dont les os griffent mes yeux
Était en fait un « canari »
Dans ma mine
Capable de me protéger ?
Être si sensible
Destinée à me montrer
Les messages dangereux
Dont je peux me préserver…

Où pouvais-je chercher
À la lecture des « radicalisés »
Pour quel joyau
Très personnel
Au nom de quelle valeur
Pour moi si belle
Je serais tentée
De tout faire sauter ?

Quand prendre le temps
De retrouver
En moi
Ou chez mes grands parents
Les messages
Entendus enfant,
Qui me parlent d’apprendre
Auprès des « non sachants » ?

Martine

Qu’est-ce qu’une bonne histoire ?

Par Martine Compagnon.

Keep calm and tell a storySi « le fait de contribuer à enrichir une histoire alternative est ce qui se fait de plus thérapeutique » – d’après Michael White – , comment pouvons-nous nous exercer d’une part à écouter et questionner de façon à la faire émerger (« listen for a story » vs « listen to a story »), d’autre part à distinguer ce qui fait d’une histoire, une bonne histoire ?

Cette question a occupé la première matinée de la Master Class de David Epston à Bordeaux.

Par petits groupes, nous avons listé les ingrédients d’une bonne histoire : suspens, mystère, aléa, personnages imprévisibles, chute, usage des sens… Acquiesçant avec l’idée que nous savions tou.te.s en reconnaître une immédiatement au moment où nous l’entendons…

Ces échanges ont créé des liens dans mon esprit avec l’art des conteur.se.s. Je partage donc ce que j’aborde généralement dans les ateliers de conte que j’anime. « Nous » signifiera donc dans le texte « le conteur » ou « la conteuse ». Continuer la lecture de Qu’est-ce qu’une bonne histoire ? 

Les Big Five recrutent

diapo-slide-big-five

Par Martine Compagnon

J’ai déjeuné ce midi avec une amie, qui fêtait avec moi sa « libération ».

Employée d’une grosse entreprise qui court à sa perte -faute de marché-, elle venait d’obtenir un départ négocié. Départ rendu d’autant plus urgent qu’elle avait payé il y a quelques mois son décalage avec les pratiques en cours actuellement, d’une semaine de cure de sommeil en hôpital psy.

Elle m’a raconté les collègues partis en congés longue maladie, les humiliations en public, les directives qui n’ont aucun sens sur le terrain, les équipes « détachées » dans une autre filiale (et déménagées sur un site lointain) qui se relèvent pas de la DRH locale et sont invisibles de la DRH de rattachement, les directeurs nommés pour deux ans qui « fichent le bazar » et essorent les équipes, puis partent ailleurs reconquérir de nouveaux galons en laissant la terre aride… Continuer la lecture de Les Big Five recrutent 

Une vision étendue des membres du Club de Vie (2)

Voici un sixième article de Martine sur un atelier présentant de nouvelles opportunités pour les conversations de remembrement.

Gid’on Mordecai Friedman (gidonmf@narrativetherapyinnovations.com) a animé plusieurs ateliers lors de la 4ème conférence Européenne + de Pratique Narrative et Travail Social.

L’un des ateliers s’intitule « Expanding Opportunities for Re-Membering Conversations ».

Il ouvre deux voies que nous avons testées, et dont j’ai apprécié la puissance : Anti-Membership Interview et Expanded Membership Interview. Voici le second exercice que j’ai envie de partager avec vous.

J’assume la traduction des textes anglais distribués…

Expanded Membership Interview

Certaines personnes qui contribuent à notre identité et à notre sens de « qui nous sommes », sont connues comme des membres de notre Club de Vie.

Bien que de nombreux membres de notre Club de Vie soient des personnes, nous devons rester attentifs au fait que des objets, des lieux, des animaux familiers, des amis imaginaires ou des organisations peuvent aussi en faire partie. D’ailleurs, certaines personnes développent des liens tout-à-fait prégnants avec un animal, un téléphone portable, ou leur jardin. Ce sont parfois des personnes perçues comme asociales, et isolées.

Il est donc intéressant de nous donner la possibilité d’explorer des membres non-humains, du Club de Vie.

  • Choisissez un lieu, un objet, un animal, un symbole, une communauté… important.e pour vous
  • Racontez-moi une histoire à propos de ce membre particulier de votre Club de Vie
  • Pourquoi ce membre particulier de votre Club de Vie est-il important pour vous ?
  • Qu’est-ce que ce membre particulier de votre Club de Vie connaît de vous, que d’autres pourraient ignorer ?
  • Décrivez ce qui se passe quand ce membre particulier de votre Club de Vie est présent. Qu’est-ce que cela change dans vos pensées, dans vos émotions, dans vos sensations ?
  • Si ce membre particulier de votre Club de Vie avait la parole, que pourrait-il dire de vous ?
  • Quelle identité, quelle perception de vous-même, ce membre particulier de votre Club de Vie enrichit-il ?
  • Si ce membre particulier de votre Club de Vie n’était pas entré dans votre vie, qu’est-ce qui aurait été différent ?
  • Y-a-t-il une valeur, ou une idée, précieuse pour vous, que ce membre particulier de votre Club de Vie représente à vos yeux ?
  • Qu’est-ce que ce membre particulier de votre Club de Vie veut vous apprendre à propos de vous-même, de la vie ou du monde ?
  • Que pourrait-il se passer si ce membre particulier de votre Club de Vie était plus présent dans votre vie ?
  • Où est-ce que cela pourrait vous emmener ?
  • Que pouvez-vous faire pour l’intégrer plus dans votre vie ?
  • Qu’avez-vous envie d’emmener avec vous, à l’issue de notre conversation ?

photo_article_expanded-membership_interview_blog

Martine Compagnon, 14 juillet 2016

Interroger un Anti-Membre du Club de Vie (1)

Voici un cinquième article de Martine sur un atelier présentant de nouvelles opportunités pour les conversations de remembrement.

Gid’on Mordecai Friedman (gidonmf@narrativetherapyinnovations.com) a animé plusieurs ateliers lors de la 4ème conférence Européenne + de Pratique Narrative et Travail Social.

L’un des ateliers s’intitule « Expanding Opportunities for Re-Membering Conversations ».

Il ouvre deux voies que nous avons testées, et dont j’ai apprécié la puissance : Anti-Membership Interview et Expanded Membership Interview. J’ai envie de les partager avec vous. Je vous livre la trame des exercices.

J’assume la traduction des textes anglais distribués…

Anti-Membership Interview

Parfois, notre attachement à une valeur ou une pratique, devient d’autant plus visible que nous vivons une expérience dans laquelle cette valeur ou cette pratique est bousculée. Ou le sentiment que des personnes « ne sont pas comme nous » sur certains points, permet de faire apparaître ce qui nous importe.

Pensez à une relation qui vous irrite. Merci de ne pas choisir une relation ou une expérience associée à un traumatisme. Choisissez plutôt, dans cet exercice, une relation assez triviale, y compris une interaction avec une personne que vous ne connaissez pas.

  • Racontez-moi une histoire à propos de cette interaction choisie.
  • Comment cette interaction a-t-elle affecté vos pensées, sentiments, ou vos sensations physiques ?
  • Qu’est-ce qui vous a mis mal à l’aise, dans cette relation ?
  • Y-a-t-il une valeur, une pratique, précieuse à vos yeux, qui a été mise à mal dans cette interaction ?
  • Racontez-moi une histoire au sujet de cette valeur ou de cette pratique
  • Comment cette valeur ou cette pratique fait-elle partie de votre vie aujourd’hui ?
  • Qu’est-ce que l’histoire, que vous avez racontée, vous dit de cette valeur ou de cette pratique ?
  • Que pourriez-vous apprendre, de cette interaction ou relation ?
  • Comment pourriez-vous concrètement introduire cette valeur ou cette pratique, un peu plus, dans votre vie ?
  • Comment le fait d’avoir raconté cette histoire, influence-t-il la façon dont vous vous sentez proche de / relié à / cette valeur ou cette pratique ?
  • Que pourrait-il se passer si vous gardiez cette conversation avec vous à la fin de notre entrevue et en faisiez quelque chose ?
  • Avec quoi aimeriez-vous repartir, de cette conversation ?

photo_article_anti-membership_interview_blog

Martine Compagnon, 14 juillet 2016