Tous les articles par Pierre Blanc-Sahnoun

10 ans de Fabrique Narrative

Hier 4 avril 2019, exactement 11 ans jour pour jour que Michael White est parti faire du vélo dans les étoiles. Également 10 ans jour pour jour que la Fabrique Narrative existe. Michael, il avait exactement l’âge que j’ai aujourd’hui au moment où j’écris ces lignes. Nous avons créé la Fabrique pour partager les idées auxquelles il nous a initié.e.s. En 10 ans, que de belles histoires, que de fiertés ! Toute une communauté de praticiens et de praticiennes qui utilisent les idées narratives dans toutes sortes de contextes, des formateurs et formatrices passionné.e.s, une dizaine de livres écrits ou traduits et publiés, la participation à la création de la Fédération Francophone des Pratiques Narratives, un mouvement européen de parleurs et de parleuses de français autour de notre approche, des visites de David Epston, Cheryl White, David Denborough, Jill Freedman, Peggy Sax, et tant d’autres références du domaine. Et toujours l’idée de garder vivant l’ « esprit d’aventure » cher aux fondateurs, l’engagement dans les idées politiques aux côtés des invisibles, l’éthique du coeur, la reconnaissance de l’émotion et de la résistance, la culture de la dignité et de la poésie. Joyeux anniversaire, la Fabrique et en route pour dix ans de plus !

Neurophysiologie des Big 6

Par Pierre Blanc-Sahnoun

Dans « Le bug humain », un petit livre passionnant et très bien documenté, Sébastien Bohler, Docteur en neurosciences, nous explique comment les processus neurologiques de notre cerveau bloquent notre capacité à faire face de façon efficace au changement climatique. 

Ce qui est passionnant, c’est que chacun des angles morts et des biais hérités de notre évolution et qui aujourd’hui nous empêchent de changer nos comportement, trouve un reflet économique et collectif dans les Big 6, comme s’ils exprimaient de façon systémique notre hypnose collective face à la certitude affirmée de façon croissante du mur qui approche à pleine vitesse.

Continuer la lecture de Neurophysiologie des Big 6 

Créer un groupe narratif en une leçon

Une petite pub pour la conférence de Franck Demay qui aura lieu le 27 mars prochain à Paris au Forum 104 : allez y !  

J’ai un lien particulier avec cette conférence puisqu’elle est inspirée de mon travail, réalisé avec Téha Galliano,  sur l’accompagnement de groupe de chômeurs seniors de longue durée. Franck est un enthousiaste narratif (expression de Peggy Sax),  c’est également un expérimentateur et un opérationnel : quand ça lui plaît, il fait. L’idée de fond de cette histoire, c’est que chacun d’entre nous peut monter un groupe narratif dans son garage ou dans son village et aider des personnes piétinées par le système économique à reconstruire leur identité et leur fierté. Franck,  j’espère que la salle sera assez grande pour contenir à la fois ton grand cœur généreux et tout l’espoir des nombreuses personnes qui vont venir t’écouter.

Infos, inscriptions : http://www.lafabriquenarrative.org/blog/event/une-soiree-narr-active-comment-proposer-des-ateliers-seniors-narratifs-en-2019

7ème récit : top départ le 31 janvier !

Notre proposition d’une initiative d’activisme écologique narratif postée il y a quelques jours dans ce blog a remporté beaucoup d’écho. La prochaine étape est en place : ce sera le 31 janvier au Forum 104 à Paris.

Le nombre de retours et de réponses enthousiastes montre que nous sommes convaincu.e.s de la nature profondément narrative du paradoxe qui existe entre la conscience croissante de l’effondrement systémique et la sidération collective qui nous transforme en lapins éblouis par les phares, regardant la catastrophe foncer sur nous sans bouger.

La prochaine étape , c’est d’en parler tous ensemble. Nous vous proposons donc une journée d’études le jeudi 31 janvier prochain, un peu sur le modèle du Forum Narréthique de l’année dernière.  Continuer la lecture de 7ème récit : top départ le 31 janvier ! 

Trouver sa voie, trouver sa vie

 

Le nouveau livre de Catherine Mengelle ouvre les fenêtres et fait entrer le soleil dans la pratique poussiéreuse de l’orientation des adolescents.

« Au moment où la question de l’orientation émerge, les jeunes méritent que l’on pose sur eux un regard d’amour et de confiance. Ils ont des talents, même si le milieu scolaire n’est pas toujours l’endroit où ces talents s’expriment le mieux. » 

La confiance : voilà l’idée générale qui traverse ce livre de Catherine Mengelle, coach et formatrice, et également l’une des praticiennes narratives françaises les plus douées, traductrice de David Epston, David Denborough, et Alice Morgan, qui intervient depuis des années auprès de jeunes gens en quête de leur vocation.

Voici donc le premier ouvrage sur l’orientation des adolescents totalement inspiré par les idées narratives, à mille lieues des bons conseils des adultes qui savent mieux que tout le monde ou des experts aux sourcils froncés qui expliquent la vie. Continuer la lecture de Trouver sa voie, trouver sa vie 

Le 7ème récit : un projet d’activisme narratif écologique

Cela fait des années que nous discutons du « grand récit » qui pourrait construire le monde de la transition écologique. Non pas comme une guerre civile au rabais entre petits marquis poudrés et serfs en gilets jaunes, mais un véritable changement de  paradigme social.

Si c’est le récit qui produit le monde, comme le postule l’approche narrative, il nous manque un récit puissant, poétique et émotionnel pour produire le monde d’après. Comme le dit Thierry Groussin, la société marchande post-moderne nous donne le choix entre deux récits de l’après, aussi déprimants l’un que l’autre, « Mad Max » ou « business as usual ». Deux bons prétextes pour continuer à foncer vers le mur en ne faisant rien. Depuis quelques années, on voit l’avènement d’une nouvelle approche, la « collapsologie », qui nous présente l’hypothèse d’un effondrement systémique à court terme comme assez vraisemblable (voir à ce sujet le livre de Pablo Servigne et Raphaël Stevens).

Continuer la lecture de Le 7ème récit : un projet d’activisme narratif écologique 

La poésie contre le burnout : conférence le 22 novembre

Comment la poésie peut-elle constituer l’antidote le plus puissant au burnout ?

Suite à la sortie de son ouvrage sur la poésie narrative et la documentation au service des projets professionnels et des projets de vie des clients en coaching, notre amie Noellyne Bernard donnera une conférence le 22 novembre prochain à Paris. A ne pas rater !

Voir ici l’article que nous avions publié début juin pour saluer la sortie de ce livre.

Plus de détails sur la conférence ici.

Pour s’inscrire : Andrée ZERAH, 01 45 04 93 37, a.zerah@orange.fr

Affûtage poétique : le programme

Au cours de l’été, nous avons travaillé avec Martine Compagnon sur la définition de l’atelier « écriture narrative » des 19 et 20 décembre.

Il s’agira en fait d’une sorte d’atelier d’affûtage de documentation, au même titre que l’atelier d’affûtage des questions permet de produire des questions précises et puissantes. Voir ci-dessous le programme. 

Continuer la lecture de Affûtage poétique : le programme 

JNF 2018 : renarrations finales

Nous avons reçu une longue lettre du jeune homme dont vous voyez la photo ci-contre.  ce jeune homme adore les pratiques narratives et il adore aussi les parleurs et parleuses de Français.

Il est très intéressé par ce que nous fabriquons ici avec les idées narratives. Il suit de près  leur adaptation au coaching, tous les petits bricolages et créations astucieuses et audacieuses que nous avons pu voir et entendre pendant ces deux journées magnifiques qui se sont terminées hier.

Continuer la lecture de JNF 2018 : renarrations finales 

Dina Scherrer fait fleurir l’arbre de vie

Enfin sorti, le dernier livre de Dina Scherrer sur la pratique de l’arbre de vie, une approche puissante et poétique de la reconstruction identitaire que Dina a fait connaître en France à travers de multiples séminaires et interventions. J’ai eu le privilège de le préfacer, c’est ce texte que je reproduis ci-dessous. PBS

« J’ai rencontré l’arbre de vie pour la première fois avec David Denborough, Cheryl White et Jill Freedman au Rwanda en novembre 2010. J’étais parti en mission avec un groupe international de thérapeutes narratifs pour former des intervenants sociaux travaillant dans les villages, avec les survivants du génocide de 1994. J’avais été invité en tant que musicien narratif, pour documenter les paroles des survivants sous forme de chansons en français, l’une des langues parlées là-bas à l’époque. Un épisode particulièrement fort et émouvant de mon apprentissage de narrapeute. Continuer la lecture de Dina Scherrer fait fleurir l’arbre de vie