Dire adieu (2)

Titre original : « Responding to people seeking asylum – Poh Lin Lee (2) »

En direct de la 4ème Conférence Européenne des Pratiques Narratives et Travail Social.

Saying good bye first

Ce texte m’est inspiré par un entretien rapporté par Poh Lin Lee avec un jeune homme du centre de détention de Christmas Island.

Quand toutes les personnes que tu côtoies
Disparaissent sans crier gare
Sans le temps d’un au revoir
Tu apprends à commencer
Par dire adieu
À tous ceux
Qui engagent la conversation avec toi

Quand toutes les personnes que tu côtoies
Disparaissent sans crier gare
Sans le temps d’un au revoir
Tu prends le temps d’un engagement
Dans chacune des conversations
Qui te relient, même pour un instant

Quand toutes les personnes que tu côtoies
Disparaissent sans crier gare
Tu dis adieu puis bonjour

Demain, quand je te rencontrerai
Je prendrai
Le temps de te dire tout ce que tu m’apportes
Après tout, ici aussi
Je ne sais pas ce qui m’attend
Derrière la porte !

Martine Compagnon, samedi 9 juillet 2016

P.S. :  Poh Lin m’a fait le plaisir d’ajouter le lien sur ce billet sur son site Narrative Imaginings.

3 réflexions au sujet de « Dire adieu (2) »

  1. Merci Martine de porter les paroles de cet homme avec autant de délicatesse. Silence… larmes aux yeux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.