Archives pour la catégorie 7ème récit

Neurophysiologie des Big 6

Par Pierre Blanc-Sahnoun

Dans « Le bug humain », un petit livre passionnant et très bien documenté, Sébastien Bohler, Docteur en neurosciences, nous explique comment les processus neurologiques de notre cerveau bloquent notre capacité à faire face de façon efficace au changement climatique. 

Ce qui est passionnant, c’est que chacun des angles morts et des biais hérités de notre évolution et qui aujourd’hui nous empêchent de changer nos comportement, trouve un reflet économique et collectif dans les Big 6, comme s’ils exprimaient de façon systémique notre hypnose collective face à la certitude affirmée de façon croissante du mur qui approche à pleine vitesse.

Continuer la lecture de Neurophysiologie des Big 6 

7ème récit, 31 janvier : le reportage

Par Marianne Bèque

Nous étions venus des 4 coins de France, de Belgique et de Suisse, ce lundi 31 janvier 2019. Notre but : commencer à réfléchir à une autre histoire possible pour réinventer un nouveau monde.

Nous avions face à nous un immense problème, bien plus gros que les Big 6 réunis tous ensemble. Comment inventer un récit qui engage, qui nous mette en mouvement, nous citoyens du monde, face à la 6ème grande extinction de masses des espèces ?

Avant de nous mettre en route, Pierre Charrier et Grégory Poinsenet nous ont expliqué, le matin, avec des mots très simples et de schémas très concrets, la complexité des enjeux liés au dérèglement climatique et ont replacé l’homme dans l’histoire de la Vie sur terre.

Pour faire simple, sur une échelle d’une année, si on considère que le bing bang est le 1er jour à 0h00, la vie sur terre est apparue le 26 mars, les dinosaures ont vécu du 12 au 18 décembre et l’Homo sapiens est né le 31 décembre à 23h36 ! Sur la dernière minute, l’agriculture s’est mise en place, l’écriture est inventée 25 secondes avant la fin de l’année et la grande accélération que représente la révolution industrielle à 1 seconde (23h59-59), puis l’arrivée d’internet un fragment de seconde…  Ainsi, pour résumer, l’homme a trouvé le moyen de tout bousiller en l’espace d’un clin d’œil, entraînant avec lui la perte absolue, irremplaçable et irréversible de tout ce qui fait la beauté de notre bonne vieille planète, sa faune et sa flore, ses océans et ses coraux, son oxygène et ses climats…

Continuer la lecture de 7ème récit, 31 janvier : le reportage