Archives pour la catégorie Ibuka Rwanda

Narrative Rwanda 2020

Crédit image : Caroline Tsiang
Crédit image : Caroline Tsiang

Nous venons de passer trois jours intenses avec David Denborough (D.D.ays) lors de la Master Class organisée par la Fabrique Narrative à Paris. David nous a projeté une vidéoBeata Mukarusanga et Serge Nyirinkwaya, deux praticiens narratifs rwandais, nous invitent officiellement à venir participer à la Conférence internationale sur la thérapie narrative et le travail communautaire qui se tiendra à Kigali (Rwanda) du 10 au 14 août 2020. Parmi les 88 participants, une vingtaine de personnes semblaient motivées pour s’y rendre. C’est pour souffler sur cette braise d’espoir que nous avons eu l’idée de créer le site Narrative Rwanda 2020. Il nous a semblé pertinent de rassembler les initiatives pour organiser la logistique du voyage et du séjour de cette communauté émergente de praticiens et praticiennes narratives francophones prête au voyage. Si vous êtes intéressé, contactez-nous via le site concerné !

13 participants à ce jour !

LA CHANSON DES SURVIVANTS

Les conseillers d'Ibuka répondant à leur chanson (photo Julie Epp)

« Vivre ensemble a l’ombre du Génocide », tel est le problème désormais des survivants rwandais, obligés de cotoyer quotidiennement au sein de leur village ou même de leur propre famille ceux qui ont perpétré des actes épouvantables il y a quinze ans.

Les conseillers en traumatisme d’Ibuka, au nombre de 40, formés par nos amis du Dulwich Center d’Adelaide (Australie) et Evanston Family Therapy Center de Chicago (USA) et rémunérés sur des budgets internationaux en voie de disparition (nous en reparlerons), sillonnent les villages. Ils vont inlassablement de famille en famille pour aider les gens à réparer leur vie, reconstruire un espoir, puiser dans leurs propres ressources, valeurs et espoirs pour arriver à supporter cette difficile cohabitation. Eux-mêmes rescapés ou enfants de rescapés, ils utilisent les idées narratives dans le contexte le plus difficile qui soit.
Continuer la lecture de LA CHANSON DES SURVIVANTS 

IBUKA : REQUIEM POUR UN MASSACRE

Photo : Julie Epp

Par Pierre Blanc-Sahnoun

« Ibuka » signifie « souviens-toi » en kinyarwanda. C’est le nom d’une association qui regroupe 15 associations de survivants du génocide de 1994 et salarie une quarantaine de « conseillers en traumatisme », répartis sur tout le territoire, qui utilisent les pratiques narratives pour aider les rescapés à reconstruire leur vie « à l’ombre du génocide » et parfois en vivant dans le même village ou dans la même famille que ceux qui ont perpétré des atrocités.

Je suis parti là bas pour les rencontrer, et également pour apprendre, avec un groupe de collègues de la communauté narrative internationale dont Cheryl White, David Denborough co-directeurs du Dulwich Center (qui seront à Bordeaux les 19, 20 et 21 avril), Jill Friedman et Gene Combs, de l’Evanston Family Therapy Center de Chicago (qui seront à Nantes avec l’AREPTA à l’automne 2011) et une quinzaine de praticiens de toutes les nationalités.

Continuer la lecture de IBUKA : REQUIEM POUR UN MASSACRE