Archives pour la catégorie Narrative créative

Une Documentation poétique en gâteaux pour Thanksgiving

Antonia Benque nous a fait l’immense plaisir d’écrire cet article, « narratif » à plusieurs titres :

  • La démarche du processus de deuil en honorant sa mère.
  • Les écrits qui sont les hommages aux mères reçus (qu’elle n’a pas divulgués) qui permettent le remembering.
  • La documentation poétique exprimée de manière inédite par la pâtisserie.

Lorsque je suis arrivée aux Etats Unis, il y a plus de neuf ans, j’ai pris Thanksgiving comme l’opportunité de m’affranchir des obligations familiales qui vous font célébrer des évènements sans trop tenir compte de vos envies, ce qui accompagne bien une crise « dite de la quarantaine ». Continuer la lecture de Une Documentation poétique en gâteaux pour Thanksgiving 

Séminaires « Affûtage de questions » et « Ecriture Narrative » avec Pierre Blanc-Sahnoun

Oyez, oyez ! Praticiennes narratives et praticiens narratifs de la francophonie, Pierre animera deux ateliers de professionnalisation sur Paris à la fin de l’année :

Continuer la lecture de Séminaires « Affûtage de questions » et « Ecriture Narrative » avec Pierre Blanc-Sahnoun 

Je viens pour qu’on m’apprivoise

J’étais perchée sur un des tréteaux abandonnés sur la terrasse sablonneuse derrière la maison et Tina, un petit cocker noir aux longues oreilles, sautait tout autour en aboyant pour essayer de me rejoindre. L’automne n’avait pas encore tout à fait envie d’en finir. Il faisait très bon. Mon père avait pourtant rentré les planches de contreplaqué vert qui tenaient lieu à la fois de table de ping-pong de circonstance et de table à manger extérieure. Il espérait leur éviter le gondolement excessif qui nous empêcherait cette fois définitivement d’oser défier nos copains en tournoi à domicile ! Il ne restait donc que les tréteaux. Et moi, hissée sur l’un des deux, me prenant pour Nadia Comaneci, esquissant des pas de danse sur ma poutre improvisée et opérant aux deux extrémités des demi-tours que j’espérais pleins de grâce.

Continuer la lecture de Je viens pour qu’on m’apprivoise 

« Rôder » et / ou « flâner » ?

David Epston pointe une différence importante entre « loitering » (rôder) et « lingering » (flâner). 

« Loitering », c’est traîner dans le coin avec le regard affûté de celui qui a faim et cherche l’opportunité. On a traduit ça en français depuis  les années Médiat par « vagabondage » et on l’a enseigné sous ce terme. « Lingering », par contre, c’est traîner dans le coin pour le plaisir, les mains dans les poches. David écrit : « c’est pareil que rôder, mais sans intention de commettre un crime. » Et il donne un exemple : « Il trouvait la conversation tellement fascinante qu’il a traîné dans le bar (je ne suis pas du tout satisfait de cette traduction  de « linger » par « traîner », qu’est-ce que vous diriez, les créaducteurs ?) donc, qu’il a traîné dans le bar largement après l’heure où il avait promis à sa partenaire de rentrer pour le dîner ».  L’enseignement est une biographie involontaire. Bref.

Continuer la lecture de « Rôder » et / ou « flâner » ? 

LE JOUR DES ROIS

Pour acheter ce livre (12 €), voir ici.

« Le roi qui croyait à la solitude » est un conte initiatique, qui présente sous une forme poétique les principaux concepts, idées et méthodes de l’approche narrative. Au seuil de la maturité, traversant une période de doute et de rupture, le roi Sangha a perdu la trace de ses espoirs et de ses rêves. Sa vie est saturée d’histoires dominantes personnifiées par des sorcières, les soeurs Solitude et Imposture, représentantes patentées du pouvoir moderne qui instillent dans son esprit toutes sortes d’idées négatives sur lui-même.

Chaque chapitre comporte une courte définition des principes narratifs tels que l’externalisation, le reauthoring, le remembrement, les cartes, les histoires dominantes et préférées, les témoins extérieurs, les cérémonies définitionnelles, etc. Continuer la lecture de LE JOUR DES ROIS 

LA CREATIVITE A L’HONNEUR

Tableau de Martine Blanc

Décidément, les applications créatives de l’approche narrative inspirent beaucoup les membres de notre communauté narrative.

On pourrait même considérer que « narrative créative » est en train de devenir l’une des  spécificité de notre façon d’aborder les idées narratives au service des histoires préférées. Notre collègue Martine Blanc, coach, peintre, praticienne narrative et formatrice a pour ambition de relier ces différentes facettes de son activité et de les mettre au service de tous les praticiens intéressés par le développement  de leur démarche sur des champs créatifs. Elle crée donc pour cela un séminaire spécifique que nous avons le plaisir de soutenir et de présenter ci-dessous en donnant la parole à Martine.

Continuer la lecture de LA CREATIVITE A L’HONNEUR 

CREER D’AUTRES « ENTITES NARRATIVES »

Photo Sandrine Janssen

Par Sandie Rimbert

J’ai eu la chance de faire la connaissance de John Stillmann de passage en France pour la Master Class organisée à la Coop RH et de partager de très beaux moments de créativité et d’émotions au sein du petit groupe de « narratiens » (une création en live d’Elizabeth, notre 1ere journée à peine commencée) réunis pour l’occasion. Deux jours d’une incroyable densité créative avec la production de dessins, mises en scène, modelages, chansons se formant individuellement ou collectivement avec une facilité étonnante.

"Renarration perso" Catherine Mengelle

Continuer la lecture de CREER D’AUTRES « ENTITES NARRATIVES »