Archives pour la catégorie Sortie de Livres

Trouver sa voie, trouver sa vie

 

Le nouveau livre de Catherine Mengelle ouvre les fenêtres et fait entrer le soleil dans la pratique poussiéreuse de l’orientation des adolescents.

« Au moment où la question de l’orientation émerge, les jeunes méritent que l’on pose sur eux un regard d’amour et de confiance. Ils ont des talents, même si le milieu scolaire n’est pas toujours l’endroit où ces talents s’expriment le mieux. » 

La confiance : voilà l’idée générale qui traverse ce livre de Catherine Mengelle, coach et formatrice, et également l’une des praticiennes narratives françaises les plus douées, traductrice de David Epston, David Denborough, et Alice Morgan, qui intervient depuis des années auprès de jeunes gens en quête de leur vocation.

Voici donc le premier ouvrage sur l’orientation des adolescents totalement inspiré par les idées narratives, à mille lieues des bons conseils des adultes qui savent mieux que tout le monde ou des experts aux sourcils froncés qui expliquent la vie. Continuer la lecture de Trouver sa voie, trouver sa vie 

Reconstruire la fierté des Seniors

Le nouveau livre de Pierre Blanc-Sahnoun, coécrit avec Téha Galliano paraît aujourd’hui aux éditions l’Harmattan. 

Ceci n’est pas un manuel de recherche d’emploi dans la veine du « CV qui tue » ou de « deviens un réseauteur expert en 12 étapes ». C’est le récit d’une expérience. C’est l’histoire de douze « seniors » au chômage depuis longtemps, beaucoup trop longtemps, dans la banlieue bordelaise, qui participent à un groupe de pratiques narratives. Et qui retrouvent presque tous du boulot.

Les pratiques narratives sont une approche mise au point par des travailleurs sociaux australiens et néo-zélandais. Enseignées en France depuis à peine quinze ans, elles prônent le respect de la personne et le fait de la considérer comme compétente pour produire et retrouver la dignité et la beauté dans sa vie. Au diagnostic, les pratiques narratives substituent donc l’écoute, la poésie et la confiance.

Ce livre se veut à mi-chemin d’un récit et d’un manuel. Son objectif : inspirer d’autres groupes, d’autres animateurs et animatrices, d’autres institutions d’accompagnement social. Et plaider pour une réinvention totale des fameuses « techniques de recherche d’emploi » dont le socle reste toujours les grandes entreprises fordistes du siècle dernier.

On y trouvera tout ce qu’il faut pour démarrer son propre groupe soi-même dans son garage ou dans son village. On y trouvera aussi du mystère, de l’aventure, de l’émotion, des coups de théâtre… Ce n’est pas parce que ça parle de recherche d’emploi et de seniors que ça doit obligatoirement être ennuyeux.

Plus d’infos, le commander : ici.

 

Un nouvel ouvrage de Patrice Gilly

Patrice a participé aux Journées Narratives Francophones de Nantes en 2016, où il a présenté un travail original autour des films. Ses ateliers de ciné-thérapie sont fondés sur les thérapies narratives, la Gestalt-thérapie et sa connaissance étendue du septième art. Il a été critique de cinéma, journaliste professionnel dans la presse en ligne, écrite et audiovisuelle. Il a animé des ateliers d’écriture en développement personnel, publié un ouvrage sur les usages des moyens de communication numérique, ainsi qu’aux éditions Chronique Sociale, « Le cinéma, une douce thérapie ».

Depuis, il a approfondi et affiné la démarche de la ciné-thérapie, devenue entretemps ciné-narration, sous le nom Cinémouvance. Il publie donc un nouveau livre, disponible le 11 janvier en librairie : « Ciné-narration, une façon d’être ».

Continuer la lecture de Un nouvel ouvrage de Patrice Gilly 

Lueur d’espoir

« Déradicalisation ». Le mot en lui-même porte l’échec de la chose. D’abord, parce qu’il sonne si dangereusement proche de « dératisation ». Mais pas seulement. Par sa construction même, il pose à la fois un jugement et un acte de pouvoir externe.

« Déradicalisation », c’est un concept décliné de l’exorcisme, où l’on extirpe le mal de l’individu envoûté. Tant dans sa possession que dans sa rédemption, l’individu a été passif et soumis à des forces extérieures qui le dépassent. Le concept de « déradicalisation » nie la capacité de choix et l’initiative personnelle de l’individu dans la construction de sa propre vie et de sa propre légende personnelle. C’est vraisemblablement pour cela que jusqu’ici, tout ce qui a été tenté a totalement échoué.

Continuer la lecture de Lueur d’espoir 

Les 7 clés de la confiance en soi

Quatre collègues formés aux Pratiques Narratives par Elizabeth Feld et moi-même viennent de sortir leur premier livre. Ensemble. Il s’agit de Mathilde Friedberg, Bertrand Baudez, Mélanie Blanc-Jouveaux et Géraldine Brossier. Livre coordonné par Mathilde Friedberg et qui s’intitule tout simplement : « les 7 clés de la confiance en soi – Découvrir ses propres solutions pour être soi-même en confiance » – Ed. StudyramaPro.

Continuer la lecture de Les 7 clés de la confiance en soi 

Nouvelle parution narrative

Le livre collectif « Les pratiques de l’approche narrative » sort (enfin !) aujourd’hui chez Interéditions.

Ce livre à la gestation agitée était en préparation depuis 18 mois. Il réunit quelques « pointures » de l’approche narrative en langue française et quelques signatures moins connues mais prometteuses. Au sommaire, des récits de tout ce que l’approche narrative australienne permet de réaliser dans des contextes aussi divers que la thérapie familiale et de couple, le coaching en organisation, la création d’entreprise, la confiance en soi… mais aussi les passerelles avec l’hypnose Ericksonienne, et la pédiatrie, le travail social, la grammaire politique et le conte traditionnel. Sans compter, justement, une rencontre imaginaire hilarante entre le petit chaperon rouge et David Epston. Dans tous ces domaines, les pratiques narratives ouvrent des pistes nouvelles et insoupçonnées. Une succession de récits qui parlent à la fois au cortex et au coeur, dévoilant un panorama complet de la belle installation de cette pratique dans le paysage francophone de l’accompagnement.  Plusieurs conférences et rencontres seront organisées pour le lancement du livre en France et en Suisse.  Une petite mine d’or, qui sera suivie en fin d’année chez le même éditeur par un autre ouvrage collectif en français, cette fois-ci sur les pratiques narratives  liées au deuil.

Coaching narratif : des planches, pas des cartes !

Par Pierre Blanc-Sahnoun.

On entend souvent reprocher aux coachs narratifs de jouer aux psys. Mais que se passe-t-il quand un psy se met à jouer au coach ?

Et pas n’importe quel psy, un clinicien, descendu de l’Olympe du Dieu Diagnostic. Mais Rodolphe ne se lance pas là-dedans sans bagages. Il est, pour celles et ceux qui le connaissent, armé d’une tranquille ironie, d’un œil toujours pétillant derrière sa compétence. Créateur des Journées Narratives Francophones (les 1ères du nom se sont tenues à Genève en 2014), il oeuvre inlassablement pour le rapprochement des praticien-ne-s francophones sous la bannière d’idées narratives éthiques et vigilantes aux rapports de privilège. Dans ce petit ouvrage musclé et compact, il fait entendre une voix bien différente des discours dominants sur le « burnout ». Un mot auquel il substitue un autre terme un peu oublié, comme resté coincé dans l’escarcelle du 20ème siècle : la « démoralisation au travail ».
Continuer la lecture de Coaching narratif : des planches, pas des cartes ! 

Piles de pierres dans les Terres du Possible

Un article de Wolfgang Tonninger & Udo Bräu

De quelle manière l’approche narrative rend-elle les personnes et les organisations plus agiles ?

piles-de-pierreLa difficulté a commencé avec la traduction du titre. L’idée que nous discutions de « Jalons dans les Terres du Possible » n’avait tout simplement pas de sens dans le discours de la gestion de projet. Des termes comme « poteaux indicateurs », « balises » et autres « bornes » montraient leurs limites. La difficulté est importante puisque, d’un point de vue constructiviste, tout est traduction.

Dans les montagnes, nous sommes habitués à nous orienter grâce à des piles de pierre, dans des conditions de brouillard et/ou de quasi-voile blanc, lorsqu’il n’y a aucun point d’orientation. Pour nous, en tant qu’auteurs de ce livre, cela signifie que notre curiosité a poussé notre peur dans ses retranchements et que le risque pris en l’écrivant valait le coup. Et aussi que nous avons laissé derrière nous notre méconnaissance et que nous nous sommes heureusement retrouvés à la fin de la journée, à la fin de l’écriture de ce livre. L’exigence d’agilité que nous nous sommes imposés s’est transformée en posture et en programme. Continuer la lecture de Piles de pierres dans les Terres du Possible