Le mariage, une histoire qu’on se raconte ?

Une conférence de Clémence Aurore, le lundi 15 avril à Paris, dans le cadre des « Soirées d’Andrée ».

Parfois, des amoureux la consultent en vue de préparer leur mariage. Ces couples aimeraient concevoir une cérémonie d’engagement (généralement laïque) qui leur ressemble. Mais pour dire quoi ? Et par où commencer pour la concevoir ?
Et d’abord, pourquoi se marier quand on vit parfois sous le même toit depuis de nombreuses années ? C’est en cherchant à répondre à ces questions que, depuis 2014, Clémence propose un accompagnement narratif à ces amoureux. Elle y invite les futurs mariés à devenir auteurs et acteurs de leur cérémonie d’engagement. Elle les aide à construire des cérémonies définitionnelles de mariage.

Cet accompagnement est aussi l’occasion pour ces fiancés de partager un temps de relecture pour se connecter à leurs ressources de couples. Enfin, cette démarche permet, avant le jour J, de déconstruire le contexte du mariage qui est un mélange parfois détonnant : moment intime, moment social, tradition, institution…et à propos duquel famille et amis ont généralement aussi un avis. Clémence se réjouit d’évoquer avec vous ces accompagnements narratifs de couples et de vous inviter, vous aussi, à un temps de relecture de votre histoire d’amour (ou de désamour) avec les cérémonies de mariage.

Qui suis-je ?

Depuis 2012, je mène une double vie professionnelle en tant que metteure en scène et coach. De temps en temps, les deux se mêlent dans des créations théâtrales aux accents narratifs (avec des écoliers, des populations fragilisées, des groupes multiculturels…)

Après ma formation auprès de la Fabrique Narrative, j’ai été formée au Focusing. Cette pratique complémentaire permet à mes clients de se mettre à l’écoute des messages de leur corps.
A travers ces métiers, je tisse un même fil rouge, celui de la découverte d’histoires qui motivent et font grandir.

Lundi 15 avril 2019– de 19h à 21h30 « Forum 104 », rue de Vaugirard, 75006 PAF : 20 € – Pour s’inscrire : Andrée ZERAH, 01 45 04 93 37, a.zerah@orange.fr

 

Une réflexion au sujet de « Le mariage, une histoire qu’on se raconte ? »

  1. Si l’identité est une construction sociale, que penser du mariage ?
    Pas évident de trouver le juste équilibre entre cette intimité du couple et son exposition au grand jour, qui devient un support aux représentations de chacun.

    J’y vois une forme de générosité, dans ce don de soi pour représenter l’amour (en couleurs intenses ou pâles reflets).
    Je ne comprends cet usage que quand il vient célébrer l’Amour, pas seulement des 2 mariés sinon de ce qui nous relie les uns aux autres.
    Dans le reste des cas, cette institution me semble venue d’un autre temps, où les alliances répondaient à des critères bien plus systémiques que le simple couple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.