LE JOUR DES ROIS

Pour acheter ce livre (12 €), voir ici.

« Le roi qui croyait à la solitude » est un conte initiatique, qui présente sous une forme poétique les principaux concepts, idées et méthodes de l’approche narrative. Au seuil de la maturité, traversant une période de doute et de rupture, le roi Sangha a perdu la trace de ses espoirs et de ses rêves. Sa vie est saturée d’histoires dominantes personnifiées par des sorcières, les soeurs Solitude et Imposture, représentantes patentées du pouvoir moderne qui instillent dans son esprit toutes sortes d’idées négatives sur lui-même.

Chaque chapitre comporte une courte définition des principes narratifs tels que l’externalisation, le reauthoring, le remembrement, les cartes, les histoires dominantes et préférées, les témoins extérieurs, les cérémonies définitionnelles, etc.

Au fil du conte, le roi Sangha restaurera, grâce à différentes rencontres, ses capacités à redevenir auteur de sa vie et à redéfinir ses engagements, sa vocation et sa place dans le monde. C’est à notre connaissance la première fois que les idées narratives sont ainsi présentées sous forme de fiction. Ce petit livre, destiné à un large public qui a déjà entendu parler de la narrative et souhaite en savoir un peu plus sans pour autant se plonger immédiatement dans un ouvrage spécialisé, propose sous une forme ludique de tremper un orteil dans l’univers des pratiques narratives et de réfléchir aussi à la résonance dans son propre contexte des thèmes de la séparation, du deuil, de la responsabilité, du respect et de la liberté.

Totalement auto-édité et inaugurant pour l’occasion le label des Editions de la Fabrique Narrative, il est disponible au prix de 12 € sur Lulu.com à l’adresse suivante :

http://www.lulu.com/product/couverture-souple/le-roi-qui-croyait-à-la-solitude/18801368.

Nous attendons avec impatience vos commentaires, résonances, réflexions et réactions… et serions très heureux que vous nous aidiez à le faire connaître.

19 réflexions au sujet de « LE JOUR DES ROIS »

  1. Bonjour, j’ai enlevé le livre de la vente. Il était trop lié à mon contexte personnel, et cela lui enlevait une bonne partie de sa portée pédagogique. Le meilleur ouvrage de découverte des Pratiques Narratives est « Qu’est-ce que l’approche narrative ? » par Alice Morgan chez Interéditions.

  2. Bonjour, j’ai très envie de découvrir ce conte mais il n’est plus disponible chez Lulu. Où peut-on le trouver désormais ? D’avance merci de votre réponse.

  3. Bonjour,

    J’ai souhaité commander ce livre mais il est introuvable chez Lulu!
    Ou est-il passé? 🙂
    Un grand MERCI.

    Sara

  4. Bonjour à tous ceux qui sèment des cailloux pour trouver le trésor en eux,
    Je viens de commander le livre et je me réjouis…
    J’ai comme l’intuition que la rencontre avec ce roi va être importante pour moi, qui « panne » en ce moment dans les grands pas à franchir, pour mon indépendance justement. Merci
    Katherine, Nantes

  5. « Mon idée, quand j’écris un livre, est d’éveiller quelqu’un, de le fustiger.
    Etant donné que les livres que j’ai écrits ont surgi de mes malaises, pour
    ne pas dire de mes souffrances, c’est cela même qu’ils doivent transmettre
    en quelque sorte au lecteur. Un livre doit tout bouleverser, tout remettre en question »
    Cioran

  6. Bravo Pierre

    C’est une super idée ! Raconter la narrative au travers d’un conte nous plonge au coeur des fondements de cette approche. J’aime beaucoup le titre et j’ai hâte de le lire. Je vais m’empresser de le faire connaître autour de moi …

    Amitiés

    Chantal

  7. Félicitations! Très chouette idée! Le livre est commandé!

    Il y a déjà un plus d’un an à Kigali, Pierre tu as été une grande rencontre, dans de grandes circonstances, avec une grande équipe dans un grand pays!

    C’est ma version narrative, car en Belgique tout est petit, nous allons boire nos petites tasses de café, nous mélangeons notre petit morceau de sucre avec nos petites cuillères, pendant nos petites pauses où nous faisons une petite causette!
    A bientôt, au plaisir, Yves BREE, Spirale Positive

  8. Bravo Pierre.
    J’ai envie de te dire ce que t’a dit un jour une jeune de Vitry : « Je suis très fière de toi ».
    Amitiés
    Dina

  9. D’après Wikipédia, Les Rois-mages pourraient être des prêtres zoroastriens ou « Magi » (on appelle ces prêtres des magi dans la religion zoroastrienne de l’ancien Iran encore appelée magisme), guidés par une étoile « qui se lève à l’est ».

  10. Bienvenue à ce trésor, comme Gaspard et sa bande, je lui apporte les présents de reconnaissance , et d’attachement .
    Et à ma manière, je crie la bonne nouvelle autour de moi!

     » ayé , il est né »

  11. En attendant de lire le livre, j’ai découvert « Lulu » qui nous invite à « libérer nos idées ».
    Indépendance et Liberté, deux valeurs, qui se rejoignent ici et sont bien précieuses, à mes yeux, dans notre monde moderne.

    Fabienne Churet

  12. J’allais justement poser la question à propos de l’auteur de l’illustration de couverture ! En tout cas bravo pour cette initiative : introduire les concepts de la narrative sous forme d’histoire, quoi de plus naturel ?

  13. Bravo et merci !
    un conte initiatique pour initier à la narrative est une très belle apparition.

    J’aime bien l’idée du Roi. Comment être libre d’être soi lorsque l’on est au centre de tous les regards et des attentes ?

    Belle vie à ce nouveau label.

  14. Pourquoi un roi ? C’est vraiment une question intéressante… Je pense que le personnage d’un roi m’a semblé une métaphore possible de notre condition à tous, qui avons un certain pouvoir sur notre vie et subissons en même temps les attaques des histoires dominantes de problèmes et celles propagées par le pouvoir moderne, qui peuvent se présenter sous la forme de chevaliers noirs ou de sorcières. l’univers du conte médiéval qui a beaucoup inspiré l’imagerie populaire bourgeoise dans la reconstitution nostalgique d’un Moyen Âge idéal avec ses princesses, ses souverains, et ses sorciers, (jusqu’à Shrek et Narnia) me semblait fournir aussi une sorte de plate-forme commune narrative et poétique d’où l’on pourrait partir pour exprimer des éléments des idées plus spécifiquement liés aux pratiques narratives. Enfin, à titre personnel, je pense qu’il y a aussi dans les pratiques narratives une réflexion sur le pouvoir, pouvoir sur notre vie, pouvoir sur la vie des autres, pouvoir des histoires sur nos capacités à prendre des décisions préférées. Un roi me semblait sans doute un bon personnage pour réunir tous ces paradoxes. Mais en même temps, tout ceci est un peu du flan reconstitué car ça m’a semblé évident sur le moment que j’avais envie de raconter l’histoire d’un roi en proie à une grave crise dans sa vie.

  15. Deux choses aussi en attendant de l’avoir lu :

    Bravo encore pour cette super « trace » majeure, originale et bien pensée qui alimente ton histoire préférée et la mienne.

    Pourquoi un roi ?

    Bises

    Bruno

  16. La couverture est un extrait d’un tableau de notre amie la peintre bordelaise Anne de Buttet, qui nous a gentiment autorisés à l’utiliser. N’hésitez pas à aller faire un tour sur sa galerie virtuelle : http://aia.asso.free.fr/anne/ Quant à l’indépendance, j’ai l’impression qu’il n’y a que comme ça que nous sommes capables de réussir et c’est vrai depuis le début de l’aventure de la COOP RH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.