Narrations olfactives


Par Antonia Benque

Après les gâteaux, les parfums. Faire sentir pour faire ressentir, c’est une pratique de « ré-expérientialisation » qu’explore Antonia.

Commencer un workshop par proposer aux participants de prendre un flacon, de sentir son contenu et de laisser venir, c’est invitation à recueillir des histoires préférées. C’est une chose que j’aime faire et que je pratique depuis longtemps. C’est si simplement narratif ! Voilà comment je procède :

Je prépare des flacons avec des senteurs qui proviennent d’épices (poivre, noix de muscade, clous de giroffle, coriandre, cumin, curry, cannelle, vanille), de plantes (thym, lavande, bergamote, laurier), de fleurs (roses, orchidées), de fruits (amandes, citrons, oranges), de cacao. Je cache le contenu par des étiquettes, toutes les mêmes pour ne pas influencer le choix et pour permettre un contact de premier abord sensoriel.

Je demande aux participants de prendre un flacon, de l’ouvrir, de fermer les yeux et de le sentir tout simplement. Je leur demande de respirer tout doucement et d’accueillir ce qui vient : une sensation, une émotion, une réaction corporelle, un souvenir, une image.

Je les observe en silence. J’observe des sourires, de la détente, du relâchement dans les muscles, des postures plus sereines, des impressions de bien-être.

Puis je les invite à partager leur expérience.

Les histoires que j’entends sont des histoires d’enfance, de moments conviviaux, souvent dans la famille et avec des amis aussi, parfois même des personnes oubliées. Ce sont des histoires de partage, de repas , de plats préférés, de mères dans la cuisine, de champs de liberté, de voyages plus ou moins exotiques, de traversées du temps et de l’espace. On y croise des payages d’identité, d’action et de relations.

Ce sont presque toujours de bons souvenirs qui apportent la sensation de bien-être et qui viennent étoffer des histoires préférées.

Des pépites pour la documentation poétique.

C’est intéressant de voir combien les senteurs  nous connectent à des souvenirs gravés dans nos mémoires. C’est intéressant d’explorer la puissance de sentir.

Autant vous dire qu’on découvre beaucoup en très peu de temps et que s’installe une ambiance toute particulièrement  entre les participants.

Je vous invite à essayer.

6 réflexions au sujet de « Narrations olfactives »

  1. Bonjour,
    Cette technique se rapproche beaucoup du démarrage d’une consultation en olfactothérapie, mais en effet en approche narrative elle doit être très puissante pour amener assez vite à des souvenirs fondamentaux qui peuvent constituer une boîte à trésors personnels.
    Il est déjà évident qu’en séance, les « rememboring », si on veille bien à y associer une description balayant tous les sens, vont amener pas mal de personnes sur leurs « madeleines de Proust olfactives ».
    Riche idée en tous cas de le proposer en workshop, comme pour des photos !
    Merci 🙂

  2. Pour répondre à ta question Anne Sophie,les deux marchent.
    Par exemple pour un workshop sur les émotions, c’est un bon exemple de déclencheurs d’émotions qui offre un apprentissage par l’expérimentation.
    Pour un workshop de créativité, je profite de l’énergie que cela apporte du fait que ce soit inhabituel et sensoriel. C’est ouvrir les participants à think out of the box à travers l’exploration des sens.
    Merci pour vos commentaires 🙂

  3. Merci Antonia,
    c’est magnifique de raconter ses pépites à partir de l’olfactif!
    c’est en effet très puissant émotionnellement pour se reconnecter à des instants si intenses et faire de l’espace à notre Moi profond…

  4. Bonjour Antonia et merci pour ce partage. Il résonne en tant que récit narratif du corps, inconscient narratif peut-être même ?

    Je suis curieuse de connaître la manière de contextualiser.
    Relies-tu l’expérience à la thématique du workshop ou laisses-tu libre cours aux histoires préférées de manière indifférenciée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.