Pistes narratives
pour faire face au sentiment d’échec personnel et professionnel

Ce livre est la preuve de la vigueur et du développement des pratiques narratives en France. Apparues dans notre pays il y a un peu plus de six ans, elles sont en passe de s’implanter durablement dans le paysage de l’accompagne- ment, qu’il s’agisse de thérapie, de coaching, de travail social, ou d’une posture qui définit une lecture critique des discours économiques et sociaux.

S’ouvrant sur un texte inédit en français de Michael White sur le sentiment d’échec personnel, cet livre explore avec rigueur et clarté la richesse des pistes ouvertes par l’approche narrative pour tous les professionnels de la relation d’aide.
Qu’il s’agisse de prévenir la souffrance au travail, de changer de lunettes pour explorer les états intentionnels, de pro- poser à une équipe de redéfinir son identité à travers une documentation créative sous forme de boîtes, de redéfinir la place de l’espoir comme vecteur de guérison, de changer son regard sur sa propre vie, de lutter contre l’exclusion des « surdoués adultes », ou d’ouvrir de nouvelles possibilités dans l’accompagnement des troubles alimentaires, tous ces témoignages de professionnels expérimentés ont un point commun : la nouveauté radicale d’une démarche qui en est encore à ses débuts dans notre pays et qui a déjà conquis une place originale par sa puissance et sa simplicité.

 

Sous la direction de Catherine Besnard Péron et Béatrice Dameron

Avec l’article de Michael White : « Faire face au sentiment d’échec personnel »

Et des textes de : Catherine Besnard Péron, Julien Betbèze, Pierre Blanc Sahnoun, Chantal Caumel, Béatrice Dameron, Jessica Fargeaudou et Elizabeth Taub Feld

ISBN 978 2 7056 8144 9, format 150X220, 332 pages, 24 euros.

Acheter ce livre : cliquer ici 

Lire la préface, le sommaire et l’avant-propos : cliquer ici 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.