PARLER DE LA NARRATIVE EN 2 PHRASES

Comment présenter les pratiques narratives en une ou deux phrases ? Telle est la question à laquelle ont répondu les membres du groupe d’initiation 2011-12 de la Fabrique Narrative de Paris au cours de leur séminaire final.

L’exercice était parti de la fameuse « présentation allumette » que l’on utilise en outplacement : tu craques une allumette, tu la laisses se consumer et tu te présentes avant de te brûler. Les membres de ce groupe plein d’inspiration et de finesse se sont prêtées à l’exercice et ont accepté que leurs définitions soient reproduites dans « Errances Narratives » (voir ci-après) sous forme de patchwork.

Et vous, si vous faisiez l’exercice, que diriez-vous dans vos 2 phrases? 

« Parfois, certains de nos talents et de nos qualités, nos histoires préférées, celles que nous nous racontons à nous-même en secret, sont écrites à l’encre invisible.
La pratique narrative, c’est un peu comme la chaleur ou le souffle qui révèlerait ces histoires.
Le praticien narrateur par la qualité de son écoute et de son questionnement accompagne l’autre pour dissoudre un problème ou une histoire qui domine encore sa vie. La personne regagne ainsi peu à peu de la liberté de pensée et d’action en redécouvrant son potentiel et son identité.
Mais le magicien, c’est bien l’écrivain, pas le souffleur ! » Sibylle

« Les pratiques narratives c’est comme un voyage dans nos histoires de vie. C’est aller regarder comment nos histoires sont tricotées, ce qu’elles disent de nous, et choisir celles que l’on veut garder, celles que l’on veut changer ou ajuster, pour que notre histoire ne s’écrive pas sans nous, et pour redevenir pleinement auteur de sa vie. » Carole

« La vie est un fourmillement d’histoires. Lorsqu’on rencontre un problème dans notre vie, il a tendance à occuper tout notre espace psychique ; c’est notre histoire dominante.La Narrative va permettre d’aller chercher les histoires préférées de notre vie, celles qui font ressurgir nos qualités, nos compétences, nos valeurs, nos espoirs. Grâce à cela, le problème dominant de notre vie va se dissoudre, ce qui va permettre de remettre de la place pour autre chose dans notre vie. » Sandrine

« un accompagnement respectueux,
– Se distancier du problème
– Ecrire une nouvelle page de son histoire.»
Hélène

« La thérapie Narrative nous aide à nous éloigner de nos problèmes, nous reconnecte à nos compétences et valeurs, pour construire une nouvelle histoire de vie qui nous permet d’être mieux avec nous même et les autres ». Maria

« Quand tu as un problème, il envahit parfois toutes les histoires que tu racontes sur toi. Les pratiques narratives te permettent de retrouver une autre histoire. En la racontant tu deviens auteur de ta vie c’est-à-dire que tu fais des choix qui te correspondent ». Muriel

« C’est une belle manière d’accompagner les personnes. Dans cette approche il est important d’envisager la personne comme « évolutive » dans son identité. Le respect de l’autre est au centre de la pratique. »  Mireille

« C’est construire avec nos clients des histoires qui les rendent plus forts.»  Dina

Faire de” la narrative “ c’est comme faire du patchwork… c’est se retrouver et se choisir pour faufiler ensemble une histoire originale , chaude et confortable, avec de petits bouts d’histoires, neufs ou usés, qu’on ne peut pas jeter “. Chantal

« le praticien narratif va essayer de provoquer la création d’images positives cachées/enfouies qui résonnent avec les valeurs individuelles de l’autre. »  Maryse

« Le praticien narratif tel un archéologue doit trouver des fines traces et les suivre. Il doit creuser, creuser et encore creuser, externaliser les histoires de problèmes pour accéder enfin aux histoires préférées qui permettront de mettre au grand jour un trésor pour la personne : son identité qui était enfouie bien profondément. » Lydie

« Les histoires que nous nous racontons sur nous ou qu’on raconte sur nous et qu’on finit par croire nous empêchent parfois d’avancer, de grandir et de déployer nos branches, comme un arbre qui serait empêché et étouffé par des mauvaises herbes. Accompagner par la narrative, c’est désherber ces histoires qui nous dérangent, nous reconnecter à nos racines-histoires nourrissantes, trouver les jardins et les jardiniers qui nous respectent pour étendre nos branches et nos feuilles jusqu’au ciel. » Anne

« Les pratiques narratives, c’est se connecter aux histoires que l’on se racontent pour savoir celles que l’on a envie de garder et celles dont on a envie de se débarrasser. » Stéphanie

« L’approche narrative est un référentiel (ou une méthode) qui sert à l’accompagnement de personnes et d’équipes pour le coaching et la thérapie. Ce référentiel vient d’Australie. Il repose sur l’idée que l’humain est la seule espèce vivante à raconter et se raconter des histoires. Par rapport à une problématique qui se raconte, une autre histoire peut exister qui contribue à dissoudre la problématique. » Catherine

« Lorsque les personnes parlent d’elles-mêmes, elles racontent une histoire modulée par leurs croyances et leurs problèmes. L’approche Narrative leur permet de voir et comprendre que cette histoire a des exceptions, et qu’à leur « histoire dominante », ils peuvent substituer une « histoire préférée », détacher le problème de la personne et prendre appui sur leurs ressources. Et les conversations narratives permettent de rendre la personne « auteur de sa vie » en l’aidant à rechercher ce qui est important pour elle, et à le développer. » Andrée

« c’est une technique qui vise à dissocier un problème d’une personne en utilisant des récits d’histoires alternatives. L’objectif étant de lui offrir plus de satisfaction ou disponibilité mental ». Lila

2 réflexions au sujet de « PARLER DE LA NARRATIVE EN 2 PHRASES »

  1. Revisiter nos histoires de vie nous permet de prendre conscience des scénarios plus ou moins conscients que nous nous fabriquons et de choisir si oui on non , ils sont constructifs, aidants, appropriés au regard de nos objectifs de vie

  2. « Nous possédons en nous toutes les ressources ou la capacité de les modéliser pour atteindre nos objectifs »
    Ce postulat de la PNL trouve une application particulière dans l’approche narrative en ce qu’il nous permet de redéfinir nos histoires limitantes pour en construire d’autres histoires plus productives.

    Revisiter nos histoires de vie, positive et négative va nous permettre de prendre conscience de nos scénarios, de notre auto détermination et par la suite de nous ouvrir à de nouveaux choix de vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.