KUMKINDYILA, quand l’anthropologie culturelle rencontre les narratives

Par Andrée Zerah

Compte-rendu de la conférence d’Elizabeth Feld, “KUMUKINDYILA et autres enseignements qui pourraient nous inspirer venant de l’anthropologie culturelle”.

Après une journée entière d’animation, Elizabeth a réuni toutes ses forces pour nous offrir une très belle prestation sur un sujet qui la passionne et qu’elle sait si bien partager avec son public !

Pour commencer, elle avait préparé une « composition » faite de bulles en cristal pour représenter les auteurs anthropologues et praticiens narratifs qu’ils ont influencés et qui ont travaillé sur les rituels : Van Gennep,  Victor TURNER, Barbara MYERHOFF, Michael WHITE, David EPSTON, David DENBOROUGH et Cheryl WHITE, pour aboutir à une pratique particulière, le « KUMKINDYILA » ; elle a suspendu cette composition sur un des piliers de la Bibliothèque et nous les a présentes: c’était beau, parlant et poétique.

Continuer la lecture de KUMKINDYILA, quand l’anthropologie culturelle rencontre les narratives 

Deux nouvelles têtes à la Fabrique Narrative

Nous sommes très heureux de vous annoncer que deux jeunes formateurs rejoignent la Fabrique Narrative à Bordeaux et à Paris. Il s’agit de Jeanne Prévosteau et Alexandre Mougne. Ils appartiennent tous les deux à la nouvelle génération de praticiens narratifs talentueux formés ces dernières années. Dans un premier temps, ils effectueront une année de “shadow” en refaisant le parcours d’initiation dans la position de formateurs stagiaires. Et puis ensuite, ils voleront de leurs propres ailes pour transmettre à leur tour les idées narratives et contribuer au développement de la Fabrique. Toute notre équipe leur souhaite chaleureusement la bienvenue.

Continuer la lecture de Deux nouvelles têtes à la Fabrique Narrative 

Revenir dans son corps et écouter ses histoires

Par Laure Maurin

En avant-première de son atelier “Quand le corps raconte – Saison 2” des 4 et 5 mars à Bordeaux et des 19 et 20 mars à Paris, Laure Maurin nous propose une déconstruction de notre relation à notre corps et une renégociation de cette relation si essentielle.

Revenir dans son corps : une idée bizarre et saugrenue, vous ne trouvez pas ? Car à bien y réfléchir, ce corps et nous, nous évoluons ensemble depuis notre naissance. Qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire, ” revenir dans son corps” ? J’ai réfléchi à cette question car c’est un besoin que je rencontre chez beaucoup de personnes avec qui je travaille . Je ressens un déséquilibre chez la personne, avec un mental beaucoup trop présent et très peu de liens avec ses émotions et ses ressentis. Alors comment s’y prendre  ? Comment aider la personne  à  retrouver  l’écoute  de ses sens ? Qu’est ce qu’elle ressent, quand ces sens essayent de lui parler ?

Continuer la lecture de Revenir dans son corps et écouter ses histoires 

Camp d’hiver du narratif en Suisse

Les “Camps” Narratifs sont-ils en train de remplacer les grandes conférences internationales ?

En l’honneur du fameux camp narratif (d’été) organisé depuis des années par Peggy Sax dans le Vermont, Rodolphe et moi avons eu envie de mettre à profit nos paysages de montagne pour créer notre premier camp narratif d’hiver.

L’occasion pour nous de proposer un lieu convivial et informel d’échanges autour des idées narratives et de leurs applications dans nos différents contextes professionnels. Ainsi que d’explorer le paysage narratif Suisse romand.

Continuer la lecture de Camp d’hiver du narratif en Suisse 

“A toi qui vas aller en août prochain à Kigali…”

Photo Julie Epp

La prochaine conférence internationale de thérapie narrative et de travail communautaire va se tenir en août prochain à Kigali, capitale du Rwanda.

Aucun lieu n’est neutre et toute terre porte en elle les stigmates de son histoire, mais plus que toute autre, la terre que tu t’apprêtes à fouler mérite ton respect car il n’y a pas si longtemps, elle était gorgée du sang des innocentes victimes de l’histoire de folie et de haine qui a si souvent recruté les hommes dans ses filets. Comme tu le sais, en 1994, ce petit pays d’Afrique de l’Est a connu 100 jours d’atrocités qui se sont soldées par le massacre sauvage de près d’un million d’hommes, de femmes, d’enfants et de bébés. Sur les ruines de cette psychose collective, s’est érigée une admirable résilience, nourrie par des milliers d’initiatives généreuses et modestes, construite par le courage des rescapés et rescapées, regagnée pied à pied sur l’horreur et la folie. Le Rwanda a pansé ses blessures, c’est à présent, m’a-t-on dit, en train de devenir une destination touristique à la mode, mais ce serait une grave erreur d’y arriver en touriste.

Continuer la lecture de “A toi qui vas aller en août prochain à Kigali…” 

Apprendre à composer des chansons narratives

L’atelier “Power of Song” rejoint cette année le catalogue des ateliers de professionnalisation de la Fabrique Narrative.

L’une des formes de documentation narrative les plus puissantes, ce sont les chansons. Une chanson, c’est à la fois une proclamation identitaire, une performance poétique, et une proposition de contribution sociale puisqu’on peut la chanter ensemble. Tous les groupes humains constitués ont produit des chansons, hymnes, chants héroïques, en guise de rituels pour se reconnaître identitairement. Des générations entières se sont constituées autour de certains styles de musique tel que le rock, le folk, le jazz ou l’électro. En outre, le fait de chanter permet d’exprimer fortement les émotions associées au récit préféré et l’interprétation publique est une forme de cérémonie définitionnelle.

Écrire et interpréter une chanson pour célébrer l’identité préférée d’une personne ou d’un groupe, c’est lui offrir un résumé identitaire incroyablement honorant et compact, qui peut très facilement se transmettre, voyager, et être remobilisé par la personne en tant que ressource dans les moments difficiles.

Formé en 2008 au Dulwich Centre à l’écriture de chansons narratives par David Denborough qu’il a accompagné notamment au Rwanda, Pierre Blanc-Sahnoun reprend l’ensemble des éléments de « Power of Song » en y rajoutant des spécificités francophones. Cet atelier est destiné en priorité aux praticiens et praticiennes narratifs déjà expérimenté.e.s. Musiciens et auteurs-compositeurs, emmenez vos instruments !

Dates : 6 et 7 mai à Bordeaux, 9 et 10 septembre à Paris.

Quand le corps raconte, saison 2

Gustav Klimt Drawing - Nu assis - 1902
Gustav Klimt Drawing – Nu assis – 1902

L’an dernier, Laure Maurin avait présenté son travail original d’interview du corps. Cette année, elle revient avec une saison 2 : l’interview de la relation au corps et un remembrement entre le corps et la personne qui passe par une interview du corps en tant que témoin extérieur de l’interview de la relation.

Grâce à son atelier de 2018 aux JNF de Bordeaux et 2019 à la Fabrique Narrative, Laure a pu approfondir sa démarche et avoir l’idée d’une conversation avec la personne sur la relation qu’elle entretient avec son corps, dans un esprit de reauthoring du corps. Dans un deuxième temps, le corps ayant été témoin de cette conversation est interrogé en tant que témoin extérieur. 

Continuer la lecture de Quand le corps raconte, saison 2 

Les humanités reviennent dans la médecine par la narration

Boris Cyrulnik et Rita Charon à l’affiche du même colloque, C’est une occasion à ne pas rater pour écouter ces deux grandes figures des idées narratives, même si elles ne se revendiquent pas en tant que telles.

Avec de telles maladies, les régimes basés sur la consommation d’aliments à faible teneur en sel doivent être désignés exclusivement par le spécialiste ayant cette compétence – lien. Avant le régime, vous devez remplir une enquête pour savoir quel type et durée du régime sans sel seront efficaces pour vous individuellement.

Boris Cyrulnik, depuis la parution de son ouvrage «les vilains petits canards» (en 2001, ça ne nous rajeunit pas…) a axé tout son travail sur les histoires identitaires préférées comme support de résilience. Quant à Rita Charon, c’est tout simplement la créatrice de la médecine narrative. Ce colloque aura lieu à Bordeaux du 18 au 20 mars 2020. Si vous en avez la possibilité, ne le ratez pas !

humedicales.sciencesconf.org ou isabelle.galichon@orange.fr

4èmes JOURNÉES DES PRATIQUES NARRATIVES FRANCOPHONES

Le site des quatrièmes JPNF 2020 est prêt : http://lesjourneesnarratives.eu/

Rendez-vous à Charleroi (Belgique) les vendredi 5 et samedi 6 juin 2020 !!!

La thématique s’intitule “Unis dans la diversité : recueillir des récits pour demain”. Les récits produisent le(s) monde(s), postule l’Approche narrative. Quelles sont les différentes pratiques des praticien-nes narratif-ves pour recueillir et accompagner des récits pour le futur, que ce soit dans le cadre d’accompagnements individuels ou d’accompagnements collectifs ? Comment les récits créent-ils des opportunités pour déployer une “communitas” dans un environnement secoué par des crises ? Comment les récits recueillis créent-ils des solidarités inattendues ?

Et s’il semble que dans 40 ans cela n’arrivera jamais, la réalisation viendra au fil des années que tout est possible – lien. Pour retarder autant que possible ces moments négatifs, continuez à vérifier votre cœur, à équilibrer votre alimentation, à faire de l’exercice – et tout ira bien dans les relations sexuelles!

L’appel à contribution est ouvert. il suffit de télécharger sur le site le document associé et de le retourner à l’adresse email : narratives2020@gmail.com avant le 31 janvier pour les conférences plénières et avant le 28 février pour les ateliers.

A noter pour la première fois un tarif dédié aux membres de la FFPN (Fédération Francophone des Pratiques Narratives). Si vous n’êtes pas encore membre, c’est le moment de demander à le devenir.

Francophonie Narrative, 2019

La dernière publication de l’année du Journal of Narrative Family Therapy (JNFT), édité par David Epston, Tom Stone Carlson et Marcela Polanco, met en lumière les Pratiques Narratives Francophones :

Cliquez sur l’image pour ouvrir l’article.

Sommaire :

Les études dans le domaine de la cardiologie ont fait beaucoup de peine: les experts soutiennent que l’huile de noix de coco n’est pas recommandée, car elle n’a pas de propriétés curatives et préventives et, de plus, elle peut augmenter le risque de maladie cardiaque – lien. Un rôle énorme dans les maladies cardiaques a des graisses, provoquant des changements dans les artères.

  • Introduction de Catherine Mengelle qui retrace l’Historique de la Francophonie Narrative.
  • Article de Linda Moxley-Haegert et Carlin Moxley Haegert : Les Petits Pas Garder vivant L’héritage : Fines Traces de Vie Pour L’accompagnement des Familles en Deuil d’un Enfant
  • Article de Dina Scherrer et David Epston : Raconter une autre Histoire Possible : Une Entrevue avec Dina Scherrer