Neurophysiologie des Big 6

Par Pierre Blanc-Sahnoun

Dans « Le bug humain », un petit livre passionnant et très bien documenté, Sébastien Bohler, Docteur en neurosciences, nous explique comment les processus neurologiques de notre cerveau bloquent notre capacité à faire face de façon efficace au changement climatique. 

Ce qui est passionnant, c’est que chacun des angles morts et des biais hérités de notre évolution et qui aujourd’hui nous empêchent de changer nos comportement, trouve un reflet économique et collectif dans les Big 6, comme s’ils exprimaient de façon systémique notre hypnose collective face à la certitude affirmée de façon croissante du mur qui approche à pleine vitesse.

Continuer la lecture de Neurophysiologie des Big 6 

Quand le corps raconte… notre identité respire

Par Laure Maurin, thérapeute narrative et professeure de yoga

Suite à ses ateliers des JNF et sa conférence du 25 février, Laure détaille ici sa méthode d’interview narrative du corps. Pour vous inscrire à son atelier de professionnalisation d’octobre, voir à la fin de l’article. 

« Le mental intuitif est un don sacré, et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don. » Albert Einstein

J’ai souvent tenté dans ma pratique d’accompagnement, bien avant de découvrir les idées narratives, de ramener les gens dans leur corps. j’ai animé un atelier sur le souffle en Hôpital de jour auprès d’enfants atteints d’autisme ou de psychose. Un atelier éveil des sens auprès d’adultes poly- handicapés. J’interviens encore aujourd’hui dans un foyer occupationnel auprès d’adultes dits « malades mentaux stabilisés ».

Mais les pratiques narratives m’ont permis de réarticuler le corps, le récit et l’intuition. C’est cette articulation qui permet tant de passerelles fécondes que j’ai développée au cours de ma conférence du 25 février ainsi que de mon atelier des JNF 2018 de Bordeaux. C’est également l’objet de cet article d’en donner un bref aperçu.

Continuer la lecture de Quand le corps raconte… notre identité respire 

Créer un groupe narratif en une leçon

Une petite pub pour la conférence de Franck Demay qui aura lieu le 27 mars prochain à Paris au Forum 104 : allez y !  

J’ai un lien particulier avec cette conférence puisqu’elle est inspirée de mon travail, réalisé avec Téha Galliano,  sur l’accompagnement de groupe de chômeurs seniors de longue durée. Franck est un enthousiaste narratif (expression de Peggy Sax),  c’est également un expérimentateur et un opérationnel : quand ça lui plaît, il fait. L’idée de fond de cette histoire, c’est que chacun d’entre nous peut monter un groupe narratif dans son garage ou dans son village et aider des personnes piétinées par le système économique à reconstruire leur identité et leur fierté. Franck,  j’espère que la salle sera assez grande pour contenir à la fois ton grand cœur généreux et tout l’espoir des nombreuses personnes qui vont venir t’écouter.

Infos, inscriptions : https://www.lafabriquenarrative.org/blog/event/une-soiree-narr-active-comment-proposer-des-ateliers-seniors-narratifs-en-2019

La juive errante : suivre les traces de Barbara Myerhoff

Par Elizabeth Feld. 

Pour ceux qui essaient de suivre les migrations de l’atelier « Sur les Traces de Barbara », vous ne serez pas, j’espère, surpris d’apprendre qu’elle a été obligée de déménager, pour laisser la place, respectueusement, à l’arrivée de David Denborough.

Les dates du nouvel atelier sont les 28 et 29 janvier 2020. Cela nous a donné l’opportunité de développer et d’épaissir les liens avec le travail lancé sur le 7ème récit. Car nous allons déterrer, par une archéologie culturelle, les fines traces des façons que l’être humain a de se situer dans le monde : les Cérémonies Définitionnelles, les Rites de Passage, et la notion de Migration d’identité, entre autres. Par la suite nous avons l’intention de les épaissir en imaginant, en suivant les traces de Barbara, ce qu’on pourrait forger comme nouvelles pistes, nouvelles perspectives, et nouvelles initiatives narratives qui honoreraient cette importante contribution aux Pratiques Narratives, et encore d’autres choses.

L’être humain, à travers ses rituels, ses cérémonies, et ses rites, a toujours répondu aux défis qui lui ont été posés. Nous, Fabrice et Elizabeth, faisons le pari, que l’étude narrativo-anthropologique de nos racines nous donnera de nouvelles inspirations pour ouvrir de nouvelles portes d’action et de projets.

Lien vers le programme

Alzheimer et thérapie narrative : espoirs et limites

Copyright Image : Résidences Quebec

Par Patrice Gilly. 

Un témoignage, un espoir et un appel de notre collègue Patrice Gilly, qui a expérimenté des résultats encourageants en travaillant avec les idées narratives dans le contexte de patients luttant contre la maladie d’Alzheimer… avec hélas des réactions protectionnistes des professionnels.

Il y a trois ans, j’ai pu entrer en contact avec des personnes désorientées, atteintes de la maladie d’Alzheimer, au stade 1 et 2, dans une maison de retraite et de soins de la région namuroise. En tant que bénévole, j’ai participé à divers ateliers (peinture et potage), ce qui m’a permis d’amorcer des conversations basées sur l’approche des thérapies narratives (TN).

Continuer la lecture de Alzheimer et thérapie narrative : espoirs et limites 

Atelier d’affûtage de questions en avril à Bordeaux

Par Fabrice Aimetti.

Pierre Blanc-Sahnoun anime un atelier d’affûtage de questions les 18 et 19 avril à Bordeaux. C’est l’occasion pour tout praticien narratif d’affûter ses questions « en particulier en travaillant séparément sur les 3 dimensions : intention de la question, traduction de cette intention et scénarisation de cette traduction ». J’ai déjà participé à l’atelier d’affûtage poétique avec Pierre et Martine Compagnon, c’était poéthique, généreux et ça m’a effectivement rendu plus futé face aux histoires de problème 🙂 Je compte bien participer à l’atelier d’avril, et vous ?

Plus d’infos :

7ème récit, 31 janvier : le reportage

Par Marianne Bèque

Nous étions venus des 4 coins de France, de Belgique et de Suisse, ce lundi 31 janvier 2019. Notre but : commencer à réfléchir à une autre histoire possible pour réinventer un nouveau monde.

Nous avions face à nous un immense problème, bien plus gros que les Big 6 réunis tous ensemble. Comment inventer un récit qui engage, qui nous mette en mouvement, nous citoyens du monde, face à la 6ème grande extinction de masses des espèces ?

Avant de nous mettre en route, Pierre Charrier et Grégory Poinsenet nous ont expliqué, le matin, avec des mots très simples et de schémas très concrets, la complexité des enjeux liés au dérèglement climatique et ont replacé l’homme dans l’histoire de la Vie sur terre.

Pour faire simple, sur une échelle d’une année, si on considère que le bing bang est le 1er jour à 0h00, la vie sur terre est apparue le 26 mars, les dinosaures ont vécu du 12 au 18 décembre et l’Homo sapiens est né le 31 décembre à 23h36 ! Sur la dernière minute, l’agriculture s’est mise en place, l’écriture est inventée 25 secondes avant la fin de l’année et la grande accélération que représente la révolution industrielle à 1 seconde (23h59-59), puis l’arrivée d’internet un fragment de seconde…  Ainsi, pour résumer, l’homme a trouvé le moyen de tout bousiller en l’espace d’un clin d’œil, entraînant avec lui la perte absolue, irremplaçable et irréversible de tout ce qui fait la beauté de notre bonne vieille planète, sa faune et sa flore, ses océans et ses coraux, son oxygène et ses climats…

Continuer la lecture de 7ème récit, 31 janvier : le reportage 

7ème Récit : bravo et merci !

Juste quelques mots en attendant l’article plus détaillé de Marianne Bèque… pour dire que la journée 7ème Récit a été un véritable succès, pour remercier les intervenants, Grégory Poinsenet, Pierre Charrier et Anne-Sophie Novel, pour honorer la présence chaleureuse, inspirée et sensible du Peuple Narratif. Très bientôt, des retours, des contacts, un espace pour continuer les conversations… et toujours le prose combat, les contre-histoires comme une arme puissante et pacifique pour hacker les Big 6 !

Narrative Tour à Lyon chez Traversées Narratives les 28 et 29 mars !

  1. Les 28 et 29 mars prochain, à Lyon, Traversées Narratives accueillera Elizabeth Feld, Laure Maurin et Pierre Blanc-Sahnoun pour deux journées de séminaire narratif.

Elizabeth développera ses travaux sur les cérémonies définitionnelles et la façon de les rendre plus puissantes, Laure traitera pour sa part des histoires qui prennent racine dans le corps et de la façon d’interviewer le corps, et Pierre proposera une journée d’atelier “d’affûtage de questions” pour les praticiens et les praticiennes confirmé(e)s souhaitant affiner leur technique de fabrication de questions puissantes et poétiques. Places limitées!

Tous les renseignements ici.

(Copyright illustration)

Master Class Paris 2019 avec David Denborough

La Fabrique Narrative a la chance de faire revenir David Denborough en France. Il animera une master class de 3 jours du 9 au 11 mai à l’Enclos Rey, 57 Rue Violet Paris 15e.

David Denborough compte parmi les principaux fondateurs de l’approche narrative. Il a été aux côtés de Michael White, Cheryl White et David Epston depuis les tous débuts du développement des idées narratives dans les années 80. En tant que thérapeute, travailleur social et musicien, il a développé un ensemble de techniques et d’approches originales issues de son travail dans le monde entier sur le trauma, la souffrance et la justice sociale.

Le programme est en cours de constitution et nous reviendrons vers vous dès que possible.

La traduction simultanée sera une fois de plus assurée par l’infatigable Elizabeth Feld.

C’est donc le moment de bloquer ces dates dans votre agenda et de vous inscrire, sachant qu’il y a moins de  100 places !

Renseignements : Téha Galliano, lafabriquenarrative@gmail.com

Lien pour s’inscrirehttps://www.weezevent.com/master-class-paris-2019-avec-david-denborough

Billetterie Weezevent