Tous les articles par Pierre Blanc-Sahnoun

391 inscrit.e.s ! Et ce n’est pas un poisson d’avril

Encore merci @Fabrice pour ce magnifique montage qui me donne l’air tellement intelligent !

Notre proposition de Conférence Confinée devient un défi technique et organisationnel… et nous parle du besoin de lien et de sens comme de résistances à l’enfermement.

Au départ, nous avions lancé cela un peu au hasard, dans la mouvance du magnifique Journal de Confinement de la Communauté Narrative lancé par Jean-Louis Crabos et Myriam Lafaille (allez voir !).

“Et si nous faisions une Soirée d’Andrée en visio?
– ah oui, ce serait chouette ! Avec tous les formateurs de la Fabrique alors ? Et de quoi on va parler ?
– ben on va voir, on prend le confinement comme point de départ et après on fait circuler la parole…”
Aussitôt dit, aussitôt fait, avec la bénédiction d’Andrée, nous publions un petit texte de présentation sur l’agenda de la Fabrique avec un lien pour s’inscrire (une fonction proposée par Zoom, notre appli de visio). Et voilà comment en quelques jours, nous nous retrouvons avec 391 inscrit.e.s.

Bon alors maintenant on fait comment ?

Continuer la lecture de 391 inscrit.e.s ! Et ce n’est pas un poisson d’avril 

Journées Narratives Francophones de juin reportées

Bonjour à toutes et à tous. La situation actuelle relative à l’épidémie de coronavirus amène la Fédération Francophone des Pratiques Narratives à annuler les Journées Narratives Francophones  qui devaient initialement se tenir les 5 et 6 juin prochains à Charleroi, en Belgique. Nous avons préféré reporter cette manifestation d’un an, c’est-à-dire qu’elle se tiendra au printemps 2021, toujours à Charleroi.  Si vous avez déjà payé votre inscription, il vous est possible soit de vous faire rembourser, soit de conserver cette inscription pour l’année prochaine. Les personnes inscrites seront contactées individuellement pour leur demander leur préférence.

Nous sommes bien évidemment désolé.e.s de devoir reporter cette conférence que Marianne et son équipe préparaient avec beaucoup d’enthousiasme.  Nous vous souhaitons bon courage dans cette période étrange où des histoires dominantes que l’on pensait réservées à la science-fiction font irruption dans le réel. Nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine pour de très belles JNF, ce n’est que partie remise !

KUMKINDYILA, quand l’anthropologie culturelle rencontre les narratives

Par Andrée Zerah

Compte-rendu de la conférence d’Elizabeth Feld, “KUMUKINDYILA et autres enseignements qui pourraient nous inspirer venant de l’anthropologie culturelle”.

Après une journée entière d’animation, Elizabeth a réuni toutes ses forces pour nous offrir une très belle prestation sur un sujet qui la passionne et qu’elle sait si bien partager avec son public !

Pour commencer, elle avait préparé une « composition » faite de bulles en cristal pour représenter les auteurs anthropologues et praticiens narratifs qu’ils ont influencés et qui ont travaillé sur les rituels : Van Gennep,  Victor TURNER, Barbara MYERHOFF, Michael WHITE, David EPSTON, David DENBOROUGH et Cheryl WHITE, pour aboutir à une pratique particulière, le « KUMKINDYILA » ; elle a suspendu cette composition sur un des piliers de la Bibliothèque et nous les a présentes: c’était beau, parlant et poétique.

Continuer la lecture de KUMKINDYILA, quand l’anthropologie culturelle rencontre les narratives 

“A toi qui vas aller en août prochain à Kigali…”

Photo Julie Epp

La prochaine conférence internationale de thérapie narrative et de travail communautaire va se tenir en août prochain à Kigali, capitale du Rwanda.

Aucun lieu n’est neutre et toute terre porte en elle les stigmates de son histoire, mais plus que toute autre, la terre que tu t’apprêtes à fouler mérite ton respect car il n’y a pas si longtemps, elle était gorgée du sang des innocentes victimes de l’histoire de folie et de haine qui a si souvent recruté les hommes dans ses filets. Comme tu le sais, en 1994, ce petit pays d’Afrique de l’Est a connu 100 jours d’atrocités qui se sont soldées par le massacre sauvage de près d’un million d’hommes, de femmes, d’enfants et de bébés. Sur les ruines de cette psychose collective, s’est érigée une admirable résilience, nourrie par des milliers d’initiatives généreuses et modestes, construite par le courage des rescapés et rescapées, regagnée pied à pied sur l’horreur et la folie. Le Rwanda a pansé ses blessures, c’est à présent, m’a-t-on dit, en train de devenir une destination touristique à la mode, mais ce serait une grave erreur d’y arriver en touriste.

Continuer la lecture de “A toi qui vas aller en août prochain à Kigali…” 

La légende de Bipana

“L’histoire que vous allez entendre s’est passée il y a très, très longtemps, dans le grand royaume du Népal. C’était à l’époque du roi de Ghalegaon…”

Voici les premiers mots de la légende de Bipana, un conte écrit par notre collègue Suisse Patrick Genaine pour honorer la mémoire de Bipana, petite fille népalaise de 11 ans de l’ethnie Gurung, violée et assassinée presque impunément. “La légende de Bipana”, c’est également le titre d’un livre magnifique et bouleversant que Patrick a tiré de ses cinq voyages au fil d’une décennie dans la famille Dil Maya et Jash Bahadur, les parents de Bipaya. Travailleur social au Centre Hospitalier Universitaire de Lausanne et praticien narratif, Patrick nous offre ici à la fois un récit de voyage, l’histoire d’une rencontre avec un peuple et une famille, d’un apprivoisement mutuel pudique et drôle, la construction narrative d’un processus de deuil à travers une documentation poétique et la mise en actes de rituels symboliques (construction d’un mémorial traditionnel), et une réflexion sur le pouvoir et le privilège de nous-les-blancs. De la très belle Narrative tissée de respect et d’intelligence, de celle qui donne des “goosebumps” et met le coeur au bord des yeux…

“La légende de Bipana”, par Patrick Genaine, Mon Petit Editeur, 134 p, 15,95€

Chers grands parents… – merci David Denborough #5

Photo Pinterest – La France Paysanne

Par Martine Compagnon

Cher.e.s vous, aïeuls et aïeules, grands-parents et parents, paysannes et paysans franc-comtois.es, je vous écris aujourd’hui…

(Il faudra vous faire à cette nouvelle orthographe inclusive, vous verrez, ça vient vite !) Je vous ai déjà écrit la semaine dernière, le 9 mai… Oui, je me doute que vous êtes surpris de recevoir deux lettres aussi rapprochées, alors que, au-delà de mes propres parents, nous ne connaissons pas! J’ai de vous, grands-parents, quelques images fugaces… Une photo en noir et blanc devant une belle porte de grange, une autre photo mal cadrée devant une vieille horloge… forcément comtoise.

Continuer la lecture de Chers grands parents… – merci David Denborough #5 

10 ans de Fabrique Narrative

Hier 4 avril 2019, exactement 11 ans jour pour jour que Michael White est parti faire du vélo dans les étoiles. Également 10 ans jour pour jour que la Fabrique Narrative existe. Michael, il avait exactement l’âge que j’ai aujourd’hui au moment où j’écris ces lignes. Nous avons créé la Fabrique pour partager les idées auxquelles il nous a initié.e.s. En 10 ans, que de belles histoires, que de fiertés ! Toute une communauté de praticiens et de praticiennes qui utilisent les idées narratives dans toutes sortes de contextes, des formateurs et formatrices passionné.e.s, une dizaine de livres écrits ou traduits et publiés, la participation à la création de la Fédération Francophone des Pratiques Narratives, un mouvement européen de parleurs et de parleuses de français autour de notre approche, des visites de David Epston, Cheryl White, David Denborough, Jill Freedman, Peggy Sax, et tant d’autres références du domaine. Et toujours l’idée de garder vivant l’ “esprit d’aventure” cher aux fondateurs, l’engagement dans les idées politiques aux côtés des invisibles, l’éthique du coeur, la reconnaissance de l’émotion et de la résistance, la culture de la dignité et de la poésie. Joyeux anniversaire, la Fabrique et en route pour dix ans de plus !

Neurophysiologie des Big 6

Par Pierre Blanc-Sahnoun

Dans “Le bug humain”, un petit livre passionnant et très bien documenté, Sébastien Bohler, Docteur en neurosciences, nous explique comment les processus neurologiques de notre cerveau bloquent notre capacité à faire face de façon efficace au changement climatique. 

Ce qui est passionnant, c’est que chacun des angles morts et des biais hérités de notre évolution et qui aujourd’hui nous empêchent de changer nos comportement, trouve un reflet économique et collectif dans les Big 6, comme s’ils exprimaient de façon systémique notre hypnose collective face à la certitude affirmée de façon croissante du mur qui approche à pleine vitesse.

Continuer la lecture de Neurophysiologie des Big 6 

Créer un groupe narratif en une leçon

Une petite pub pour la conférence de Franck Demay qui aura lieu le 27 mars prochain à Paris au Forum 104 : allez y !  

J’ai un lien particulier avec cette conférence puisqu’elle est inspirée de mon travail, réalisé avec Téha Galliano,  sur l’accompagnement de groupe de chômeurs seniors de longue durée. Franck est un enthousiaste narratif (expression de Peggy Sax),  c’est également un expérimentateur et un opérationnel : quand ça lui plaît, il fait. L’idée de fond de cette histoire, c’est que chacun d’entre nous peut monter un groupe narratif dans son garage ou dans son village et aider des personnes piétinées par le système économique à reconstruire leur identité et leur fierté. Franck,  j’espère que la salle sera assez grande pour contenir à la fois ton grand cœur généreux et tout l’espoir des nombreuses personnes qui vont venir t’écouter.

Infos, inscriptions : https://www.lafabriquenarrative.org/blog/event/une-soiree-narr-active-comment-proposer-des-ateliers-seniors-narratifs-en-2019

7ème récit : top départ le 31 janvier !

Notre proposition d’une initiative d’activisme écologique narratif postée il y a quelques jours dans ce blog a remporté beaucoup d’écho. La prochaine étape est en place : ce sera le 31 janvier au Forum 104 à Paris.

Le nombre de retours et de réponses enthousiastes montre que nous sommes convaincu.e.s de la nature profondément narrative du paradoxe qui existe entre la conscience croissante de l’effondrement systémique et la sidération collective qui nous transforme en lapins éblouis par les phares, regardant la catastrophe foncer sur nous sans bouger.

La prochaine étape , c’est d’en parler tous ensemble. Nous vous proposons donc une journée d’études le jeudi 31 janvier prochain, un peu sur le modèle du Forum Narréthique de l’année dernière.  Continuer la lecture de 7ème récit : top départ le 31 janvier !