Tous les articles par La Fabrique Narrative

Journal du deuil confiné

À tous ceux et celles qui, pendant cette période de confinement, n’ont pas pu accompagner normalement une personne chère décédée,

À tous ceux et celles qui ne peuvent pas accompagner décemment une personne proche en fin de vie,

À tous ceux et celles qui, du fait de leur métier, côtoient la mort tous les jours,

nous proposons timidement cet espace et nous souhaitons la bienvenue.

C’est juste un espace d’écriture partagée, où vous pouvez déposer un petit texte, une photo, un dessin, un poème. Un espace pour la douleur, l’injustice, la peur, ou toute autre émotion… un espace pour la résistance, pour la dignité et l’espoir, un espace pour évoquer et honorer la mémoire de ceux qui partent.

Nous sommes des praticiens narratifs (coachs, thérapeutes), qui écoutons depuis longtemps les difficultés et les souffrances que les personnes rencontrent dans la vie en nous intéressant aux initiatives, même petites, qu’ils prennent pour résister, à leur façon.

Et si vous le souhaitez, vous pourrez également nous rejoindre sur Zoom, à partir des invitations que nous indiquerons sur ce journal au fil de l’eau. L’idée est de faire aussi de ce journal un espace de parole partagée en vous permettant de résonner sur le témoignage de l’un ou l’une d’entre vous. L’idée est de renouer des liens de reconnaissance, de dignité et d’espoir.

Accès et contributions : Journal du deuil confiné

Catherine Mengelle

Tire-lire-lyre

Un article de Irène Rousseau.

Une photo de la Val di Rabbi, vallée de mon Grand-Père.

Apprentis praticien.nes, nous devions nous retrouver le 25 mars…
Notre groupe, “Les hellébores : la tribu des éclairés” a plié sous la bourrasque du COVID puis il a rejeté le VID pour retrouver de l’Oxygène.

Sous l’impulsion de Benoît, une idée a germé : rassembler une documentation narrative à partir des témoignages de personnes en confinement.
Aujourd’hui, identifier des trucs et astuces pour vivre au mieux cette période.
Demain, évoluer à partir de cette documentation vers autre chose de plus profond, sur le sens de confinement.
Demain, inspirer des personnes confinées dans leurs vie, physiquement, psychiquement, professionnellement…

Continuer la lecture de Tire-lire-lyre 

“Réhistoiriser” son souffle

Un article de Laure Maurin.

Face à l’histoire dominante du COVID qui sature nos vies et qui parle à longueur de médias de difficultés respiratoires et d’étouffement, et dans la lignée de mes ateliers sur les récits du corps, je vous propose de redévelopper une histoire et une pratique préférées autour de votre souffle.

Je ne vais pas vous reparler du contexte voilà déjà plus de 15 jours que vous le vivez. Vous recevez plein d’informations sur :

  • Comment vivre le confinement ?
  • Comment vous pouvez être utile ou vous distraire ?
  • Comment employer ou “optimiser” au mieux, ce temps ? méditation, yoga, cuisine.
  • Comment vous protéger ?
  • Comment protéger les autres ?
  • Comment gérer la solitude, les angoisses, l’anxiété ?
  • Comment occuper les enfants ? ou comment s’occuper de ses enfants ?
  • Comment rester en contact, rester en relation ?

Les réseaux sociaux, le télétravail, ceux qui sont devant leur immense bibliothèque, ou dans leur jardin , ceux qui sont sur leur lit, voire dans la salle de bains mieux insonorisée. Les apéros Skype, Zoom, Face time ou autres… Vous n’y échappez pas n’est ce pas ?

Continuer la lecture de “Réhistoiriser” son souffle 

Des nouvelles de Kigali

Un message de Cheryl White concernant la prochaine Conférence sur la thérapie narrative et le travail communautaire au Rwanda.

Chère Praticienne Narrative et Cher Praticien Narratif,

En cette période inquiétante, alors que la pandémie continue de se répandre dans le monde et qu’elle touche un grand nombre d’entre nous de différentes manières, nous voulons garder le contact avec tous ceux qui prévoient de participer à la conférence au Rwanda en août.

Continuer la lecture de Des nouvelles de Kigali 

L’Arbre de vie de nos ressources

Un article de Dina Scherrer.

Le monde entier, depuis quelques semaines, est confronté au COVID 19, à la peur du COVID 19 et au confinement, qui nous obligent tous à repenser nos manières de vivre, de travailler, de rester en lien. Comme dans tous grands bouleversements (guerres, séismes, tsunamis, épidémies, …) on côtoie l’horreur mais aussi le meilleur. Car c’est souvent dans ces situations extrêmes que se révèle le meilleur de nous-même, où nous nous relions à l’essentiel, à la vie, à l’humain, à la solidarité. Cela fait naître en chacun de nous beaucoup de créativité pour continuer à rester du côté de la vie. Tous les jours des initiatives nouvelles se mettent en place pour aider celles et ceux qui en ont le plus besoin, comme les jeunes qui viennent nourrir les plus anciens. Des repas livrés gratuitement aux personnels soignants. Des vidéos et histoires drôles qui circulent sans modération pour nous aider à garder le sourire.

Continuer la lecture de L’Arbre de vie de nos ressources 

Journal de confinement de la communauté narrative

Un article de Myriam Lafaille et Jean-Louis Crabos.

Chères praticiennes narratives et chers praticiens narratifs, aujourd’hui c’est le 10ème jour de confinement.

A l’initiative de Jean-Louis, nous nous sommes réunis via Zoom avec les collègues de la formation “Initiation aux pratiques narratives” de Bordeaux.

Quel plaisir d’échanger notre vécu, nos questionnements, dans cette période hors du commun et bouleversante.
Continuer la lecture de Journal de confinement de la communauté narrative 

“Il y aura un avant et un après”

Un article de Elizabeth Feld.

(Ces paroles qu’on entend beaucoup par rapport au covid-19 en ce moment)

Eh bien, ne pourrait-on pas dire qu’on est dans un “passage” ? Les fameuses notions de rites de passage dont nous parlent nos ancêtres les anthropologues culturels, Victor Turner, Arnold Von Gennep et al., la notion de “migration d’identité” de Michael White… Ne pourraient-ils pas nous venir en aide dans cette traversée ? (Ils nous parlent de trois étapes d’un passage, ou d’un rite de passage : l’état préliminaire, l’état liminaire, et l’agrégation ou réincorporation : l’avant, l’entre-deux et l’après…)

Continuer la lecture de “Il y aura un avant et un après” 

Des nouvelles de Kigali

Une lettre de Cheryl White.

Chère Praticienne Narrative et cher Praticien Narratif,

Nous sommes récemment revenus d’une période merveilleuse à Kigali, au Rwanda. Nous y étions pour préparer la conférence d’août … et nous nous réjouissons de vous y retrouver 🙂

Nous voulions vous envoyer une mise à jour sur la conférence et aussi vérifier la situation des coronavirus.

Comme le coronavirus est probablement dans votre esprit, commençons par là. Nous sommes vraiment désolés de la façon dont le virus affecte maintenant la vie de nos collègues et amis dans de nombreux pays. En février, nous avons envoyé ce message vidéo à nos collègues en Chine : https://vimeo.com/392833186/093a06d07a et maintenant nous sommes en contact avec des collègues dans de nombreux contextes qui tentent de se préparer et de répondre à cette pandémie.

Continuer la lecture de Des nouvelles de Kigali 

Deux nouvelles têtes à la Fabrique Narrative

Nous sommes très heureux de vous annoncer que deux jeunes formateurs rejoignent la Fabrique Narrative à Bordeaux et à Paris. Il s’agit de Jeanne Prévosteau et Alexandre Mougne. Ils appartiennent tous les deux à la nouvelle génération de praticiens narratifs talentueux formés ces dernières années. Dans un premier temps, ils effectueront une année de “shadow” en refaisant le parcours d’initiation dans la position de formateurs stagiaires. Et puis ensuite, ils voleront de leurs propres ailes pour transmettre à leur tour les idées narratives et contribuer au développement de la Fabrique. Toute notre équipe leur souhaite chaleureusement la bienvenue.

Continuer la lecture de Deux nouvelles têtes à la Fabrique Narrative 

Revenir dans son corps et écouter ses histoires

Par Laure Maurin

En avant-première de son atelier “Quand le corps raconte – Saison 2” des 4 et 5 mars à Bordeaux et des 19 et 20 mars à Paris, Laure Maurin nous propose une déconstruction de notre relation à notre corps et une renégociation de cette relation si essentielle.

Revenir dans son corps : une idée bizarre et saugrenue, vous ne trouvez pas ? Car à bien y réfléchir, ce corps et nous, nous évoluons ensemble depuis notre naissance. Qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire, ” revenir dans son corps” ? J’ai réfléchi à cette question car c’est un besoin que je rencontre chez beaucoup de personnes avec qui je travaille . Je ressens un déséquilibre chez la personne, avec un mental beaucoup trop présent et très peu de liens avec ses émotions et ses ressentis. Alors comment s’y prendre  ? Comment aider la personne  à  retrouver  l’écoute  de ses sens ? Qu’est ce qu’elle ressent, quand ces sens essayent de lui parler ?

Continuer la lecture de Revenir dans son corps et écouter ses histoires