Archives pour la catégorie Ibuka Rwanda

RWANDA : documentaire justice restaurative – Les Cornes de la vache

Par Rime LOUHAÏCHI.

L’an dernier, je m’étais rendue à Nantes pour assister à la projection d’un documentaire intitulé Les cornes de la vache, décrivant un processus de justice restaurative au Rwanda.

Salomé Van Billoen est à l’origine de ce documentaire – criminologue et médiatrice – j’ai eu l’occasion d’échanger longuement avec elle et cette rencontre restera gravée à ma mémoire.

La bonne nouvelle, c’est la projection du documentaire, le 1er avril de 20h à 22h en Visio. La projection est suivie d’une discussion.

Ce docu raconte comment un village tente de résoudre des situations de violences conjugales au travers d’un dispositif reposant sur des habitants-médiateurs. J’y vois un lien avec ce qui nous occupe ici, car ce que les villageois cherchent avant tout, c’est à renforcer leur capacité collective à poser les problèmes, comprendre les causes et les responsabilités de ces situations de violence, inventer ensemble les manières de réparer et d’avancer. C’est aussi très inspirant sur les questions de professionnalisation (ou pas) de ces rôles de facilitation et de médiation.

L’événement est payant (à partir de 3 euros) et les fonds sont reversés à l’association rwandaise Liwoha qui conduit le projet.

Lien : Justices & justesse : visionnage du documentaire Les Cornes de la vache & débat réflexif

Rime

Des nouvelles de Kigali

Un message de Cheryl White concernant la prochaine Conférence sur la thérapie narrative et le travail communautaire au Rwanda.

Chère Praticienne Narrative et Cher Praticien Narratif,

En cette période inquiétante, alors que la pandémie continue de se répandre dans le monde et qu’elle touche un grand nombre d’entre nous de différentes manières, nous voulons garder le contact avec tous ceux qui prévoient de participer à la conférence au Rwanda en août.

Continuer la lecture de Des nouvelles de Kigali 

Des nouvelles de Kigali

Une lettre de Cheryl White.

Chère Praticienne Narrative et cher Praticien Narratif,

Nous sommes récemment revenus d’une période merveilleuse à Kigali, au Rwanda. Nous y étions pour préparer la conférence d’août … et nous nous réjouissons de vous y retrouver 🙂

Nous voulions vous envoyer une mise à jour sur la conférence et aussi vérifier la situation des coronavirus.

Comme le coronavirus est probablement dans votre esprit, commençons par là. Nous sommes vraiment désolés de la façon dont le virus affecte maintenant la vie de nos collègues et amis dans de nombreux pays. En février, nous avons envoyé ce message vidéo à nos collègues en Chine : https://vimeo.com/392833186/093a06d07a et maintenant nous sommes en contact avec des collègues dans de nombreux contextes qui tentent de se préparer et de répondre à cette pandémie.

Continuer la lecture de Des nouvelles de Kigali 

Narrative Rwanda 2020

Crédit image : Caroline Tsiang
Crédit image : Caroline Tsiang

Nous venons de passer trois jours intenses avec David Denborough (D.D.ays) lors de la Master Class organisée par la Fabrique Narrative à Paris. David nous a projeté une vidéoBeata Mukarusanga et Serge Nyirinkwaya, deux praticiens narratifs rwandais, nous invitent officiellement à venir participer à la Conférence internationale sur la thérapie narrative et le travail communautaire qui se tiendra à Kigali (Rwanda) du 10 au 14 août 2020. Parmi les 88 participants, une vingtaine de personnes semblaient motivées pour s’y rendre. C’est pour souffler sur cette braise d’espoir que nous avons eu l’idée de créer le site Narrative Rwanda 2020. Il nous a semblé pertinent de rassembler les initiatives pour organiser la logistique du voyage et du séjour de cette communauté émergente de praticiens et praticiennes narratives francophones prête au voyage. Si vous êtes intéressé, contactez-nous via le site concerné !

21 participant-es à ce jour !

LA CHANSON DES SURVIVANTS

Les conseillers d'Ibuka répondant à leur chanson (photo Julie Epp)

“Vivre ensemble a l’ombre du Génocide”, tel est le problème désormais des survivants rwandais, obligés de cotoyer quotidiennement au sein de leur village ou même de leur propre famille ceux qui ont perpétré des actes épouvantables il y a quinze ans.

Les conseillers en traumatisme d’Ibuka, au nombre de 40, formés par nos amis du Dulwich Center d’Adelaide (Australie) et Evanston Family Therapy Center de Chicago (USA) et rémunérés sur des budgets internationaux en voie de disparition (nous en reparlerons), sillonnent les villages. Ils vont inlassablement de famille en famille pour aider les gens à réparer leur vie, reconstruire un espoir, puiser dans leurs propres ressources, valeurs et espoirs pour arriver à supporter cette difficile cohabitation. Eux-mêmes rescapés ou enfants de rescapés, ils utilisent les idées narratives dans le contexte le plus difficile qui soit.
Continuer la lecture de LA CHANSON DES SURVIVANTS 

IBUKA : REQUIEM POUR UN MASSACRE

Photo : Julie Epp

Par Pierre Blanc-Sahnoun

“Ibuka” signifie “souviens-toi” en kinyarwanda. C’est le nom d’une association qui regroupe 15 associations de survivants du génocide de 1994 et salarie une quarantaine de “conseillers en traumatisme”, répartis sur tout le territoire, qui utilisent les pratiques narratives pour aider les rescapés à reconstruire leur vie “à l’ombre du génocide” et parfois en vivant dans le même village ou dans la même famille que ceux qui ont perpétré des atrocités.

Je suis parti là bas pour les rencontrer, et également pour apprendre, avec un groupe de collègues de la communauté narrative internationale dont Cheryl White, David Denborough co-directeurs du Dulwich Center (qui seront à Bordeaux les 19, 20 et 21 avril), Jill Friedman et Gene Combs, de l’Evanston Family Therapy Center de Chicago (qui seront à Nantes avec l’AREPTA à l’automne 2011) et une quinzaine de praticiens de toutes les nationalités.

Continuer la lecture de IBUKA : REQUIEM POUR UN MASSACRE