Archives pour la catégorie Narrative Confinée

Résonner, plus que raisonner

Par Claire Onghena

Et si la maladie pouvait nous guérir de ce qui nous rend malade ?

En me rappelant l’impermanence de la vie, le covid 19 m’a rappelée à la vie. Comme tout peut finir, qu’est-ce qui comptera au bout du compte pour moi si ce n’est d’avoir été présente à moi, aux autres et à la vie et de leur avoir dit merci ?
Pour ce passage de seuil, une personne m’a aidée à ouvrir les yeux sur mon propre aveuglement et ce qui me rendait malade. C’est un de mes anciens clients. Laurent. Parce que souvent, « ceux qui nous sauvent ne savent pas qu’ils nous sauvent », j’ai voulu dire merci à Laurent et qu’il sache que, sans le savoir, il m’avait aussi aidée sur mon chemin à être auteure de ma vie.
Alors, quand j’ai été guérie, je lui ai écrit une lettre.
Sans les pratiques narratives, je ne suis pas sûre que je me serais autorisée à écrire à un client pour lui partager en quoi il m’avait aidée sur mon propre chemin. Avec les pratiques narratives, j’embrasse l’idée d’être juste un témoin d’humanité qui résonne plus qu’il ne raisonne.
Laurent a répondu à ma lettre en me disant qu’elle lui avait fait beaucoup de bien. Je la partage avec vous.
Continuer la lecture de Résonner, plus que raisonner 

Arbre de vie spécial confinement pour les enfants et la famille

Un article de Dina Scherrer

Dina offre à tous ceux et celles qui vivent et/ou travaillent avec des enfants et ados une déclinaison spéciale de son Arbre de Vie Confinée.

Le monde entier, depuis quelques semaines, est confronté au COVID 19, à la peur du COVID 19 et au confinement qui se prolonge et qui nous obligent tous à repenser nos manières de vivre, de travailler, de rester en lien. Au sein des familles, chacun vit la situation à sa manière avec des hauts et bas en cherchant les moyens de garder espoir.

Dans ce contexte-là, les parents de jeunes enfants doivent, dans la même journée, jongler entre leur travail à distance, les repas, surveiller le travail scolaire, pallier au manque d’activité, lié au confinement, en redoublant d’imagination pour occuper leurs jeunes enfants une grande partie de la journée.

A vous les courageux parents, dans cette période si particulière pour vous où il vous faut être à tous les endroits à la fois, je vous propose une activité à proposer à vos jeunes enfants qui s’appelle l’Arbre de vie. Une méthode d’accompagnement métaphorique qui aura plusieurs bienfaits pour eux comme pour vous.  Elle permettra de partager un moment agréable et ludique avec eux tout en permettant d’offrir à vos enfants, dans cette période déstabilisante et anxiogène pour eux également, l’opportunité de créer un espace de parole pour aborder le COVID 19 sous l’angle de : comment eux-mêmes résistent courageusement à la situation,  quels talents et forces ils développent pendant cette période, leurs idées qu’ils ont pour faire face,  les personnes sur qui ils peuvent compter,  les jolis projets pour leur vie de demain.

Continuer la lecture de Arbre de vie spécial confinement pour les enfants et la famille 

Conf-Conf #2 : bis repetita arborum

54 participants et participantes pour le deuxième Conférence Confinée de la Fabrique Narrative.

Un moment toujours aussi émouvant, inspirant, puissant et intéressant, avec l’accueil inimitable d’Andrée. Dina Scherrer avait pour l’occasion fait pousser de nouvelles questions… et un oiseau chanteur sur son Arbre de Vie Confinée, l’occasion pour Caroline Tsiang de nous offrir une magnifique documentation graphique en direct. Les commentaires sont ouverts à vos partages, documentations, réflexions, émotions…

Merci Caroline ! 🙏

Deux autres Conf-Conf sont prévues, si vous êtes déjà inscrit.e, vous serez contacté.e directement, si vous êtes intéressé.e, envoyez un mot à Andrée (a.zerah@orange.fr) pour être en liste d’attente.

Il faut absolument que nous trouvions comment répondre aux 6 questions de Bruno Latour

Un article de Catherine Mengelle

Bruno Latour, illustration Tiffet, Le Devoir

Je regrette mais je ne crois pas que le coronavirus soit le messager d’un monde nouveau ; il est au contraire complice du monde ancien.

Statut renforcé des grandes surfaces au détriment des petits magasins de proximité, pouvoir renforcé des grandes entreprises qui s’en sortent mieux que les petites, ce qui ne les empêche apparemment pas d’abuser cyniquement des aides de l’état, retour de l’idée de l’état de guerre, “héroïsation” d’un personnel de santé qui demande moins à être applaudi que des conditions de travail dignes de leur mission (héroïser les soldats : tactique de chef de guerre pour tuer revendications et critiques susceptibles de nuire à des projets supérieurs), mauvais relents de chasse aux sorcières, recherche de boucs-émissaires, retour des femmes aux travaux ménagers, retour de la violence confinée, enfermement des gens de la rue, société du contrôle et de la surveillance accrue, internalisation de discours tenus pour vérités absolues, auto-régulation remarquable des personnes. Le pétainisme n’est plus très loin…

Continuer la lecture de Il faut absolument que nous trouvions comment répondre aux 6 questions de Bruno Latour 

1ère Conf-Conf : “ca fait vachement du bien !”

Merci @ Véronique pour la photo

La première Conférence Confinée de la Fabrique a eu lieu hier soir jeudi 9 avril. Réunissant 60 participant.e.s autour de Dina Scherrer et de son Arbre des Ressources, elle a permis ressourcements, échanges, émotions, rires, et d’affirmer comme le disait l’un des participants que l’on est “toujours vivant et toujours debout”.

Malgré quelques angoisses techniques dues à notre manque d’expérience Zoomesque (mais aidés par deux Geekettes surgies opportunément de l’écran telles Zorro), nous avons réussi à construire 60 Arbres des Ressources, guidé.e.s par Dina et avec une mise en commun permanente et épatante de mots-lumières via le tchat. De mini-groupes de 6, plus intimes, ont pu échanger ensuite dans les “breakup rooms”, puis après une mise en commun, nous nous sommes séparé.e.s sur une chanson (“Lettre au COVID”) magnifiquement interprétée par Charlie Crettenand. Bref, globalement plutôt très réussi…

Continuer la lecture de 1ère Conf-Conf : “ca fait vachement du bien !” 

Ils sont avec nous !

Un article de Martine Compagnon


Jules-Emile Zingg – 1936 – Repas de paysans, plus connu sous le nom de confinement franc-comtois après un ravitaillement à la fruitière la plus proche pour “achat de produits de première nécessité dans les commerces autorisés”

“J’ai fait une tarte au flan. Le gâteau préféré de mon mari. Vous en voulez une part ?”

Ma voisine du rez-de-chaussée a raccroché. Nous nous sommes données rendez-vous à mi-chemin de nos étages.

La part de gâteau soigneusement enveloppée dans du papier alu (“je me suis bien lavé les mains !”) s’est échangé en respectant le mètre de distance réglementaire.

“C’est la recette de la grand-mère de mon mari. J’ai dû chercher pour retrouver le même goût, mais il me dit que maintenant, cela y ressemble beaucoup…”

Et j’ai compris !

Continuer la lecture de Ils sont avec nous !