Coacher avec l’approche narrative

Céline Bedell présente dans un ouvrage qui sort la semaine prochaine chez Interéditions différentes applications des idées narratives dans les entreprises et les organisations.

“Voici un livre qui devait être écrit. Depuis longtemps, dix ans au moins. Depuis que les idées de l’approche narrative australienne ont suffisamment percolé dans le coaching à la française pour s’hybrider et donner naissance à une palette multicolore et créative, où la poésie d’entreprise voisine avec les lettres du futur, où stratégie ne rime plus avec tragédie. Dans ce coaching métissé, les « Big Six », histoires dominantes qui exercent une telle tyrannie sur l’économie qu’elle l’obligent à détruire le monde, sont rendues visibles et les chemins de leur influence balisée par des guirlandes lumineuses de questions.

Oui, il fallait l’écrire, ce livre, car depuis 2004 et la première apparition de Michael White sur la scène française, quatre années seulement avant sa mort tragique, des centaines de coachs se sont initiés à cette approche issue du travail social et de la thérapie familiale, réalisant l’incroyable ressource qu’elle représente pour des dirigeants qui ont mal à leur éthique, des communautés de travail brinquebalées par les transformations permanentes et compulsives des Empires Matriciels, des managers conduits au bord de la rupture par la psychose du contrôle ou du mensonge rituel aux actionnaires.

Un atelier de réparation de la beauté, de la dignité et du respect au cœur de la vie des personnes et des équipes ; voilà le cadeau qu’offre l’approche narrative au coaching. Car aujourd’hui, les Empires Matriciels sont des paquebots aveugles qui foncent sans contrôle dans le brouillard et nous entraînent dans leur naufrage annoncé. Dès lors, le coach narratif, ou plutôt le coach informé par les idées narratives, n’est pas seulement un guérisseur d’histoires mais aussi un militant de l’humain face aux systèmes automatiques, un farouche défenseur des voix minoritaires et des communautés poussées dans l’ombre par la trajectoire aveuglante des étoiles jumelles du pouvoir et du privilège. Voilà pourquoi ce livre, il fallait l’écrire.

Et c’est Céline Bedell qui a relevé le défi. Céline fait partie des praticiens narratifs instinctifs, qui travaillaient depuis toujours dans cette posture décentrée et influente, et à qui la formation a permis de mettre des mots et des métaphores sur ce qu’elle faisait déjà. Elle pratique un coaching solide, charpenté, souvent lumineux et tendu, toujours subtil et décalé, je peux le dire pour l’avoir supervisée ainsi que la magnifique équipe du cabinet Version Originale pendant plusieurs années.

Cela m’a rassuré que ce soit elle qui l’écrive, ce livre qu’il fallait écrire. Toutes ses qualités, on les retrouve dans son texte qui permettra au Peuple Coach de découvrir cet immense territoire à explorer au-delà du coaching. Céline s’est jetée dans cette tâche avec humilité et honnêteté. Qu’elle en soit ici remerciée.”

(Préface de Pierre Blanc-Sahnoun)

12 réflexions au sujet de « Coacher avec l’approche narrative »

  1. Je suis coach et vais bientôt terminer ce cursus des PN en octobre.

    Après avoir écouté le wébinaire enregistré, je souhaite remercier C. Bedell pour ce “digest” fort bien fait et illustré. Et faire un clin d’oeil à Pierre qui il y a quelques années, lors d’une intervention au sein d’Aqueduc (réseau des coaches de l’Académie du Coaching), a semé la petite graine des pratiques narratives… qui a fait naître ce désir de m’y former.

  2. Je copie/colle ci-dessous le commentaire que j’ai laissé sur le site web-marchand-mainstream “dont on taira le nom”, dans ma vaine intention de collisionner subversion et Big6 …

    J’ai lu ce livre d’une seule traite ! En tant que praticien narratif, j’y ai retrouvé développé avec juste ce qui convient comme niveau de détail les composantes de l’approche narrative en coaching. C’est un memento précieux pour les praticiens, et ce sera aussi une jolie découverte pour tous les autres ! Les exemples concrets de la troisième partie sont particulièrement émouvants, et très illustratifs de la singularité poétique et efficace de l’approche narrative. Merci !

    … et je peux l’écrire en bonus ici, j’ai vraiment pleuré d’émotion heureuse à chacun des exemples de la troisième partie !

  3. Je devine que ce livre ne concerne pas que les coaches. Le médecin nu que je suis et cherche à devenir car être est mouvement, le médecin que je fais et surfant chaotiquement dans la dérive fanatisée de nos institutions moribondes, pressantant poindre l’Institution Invisible, je vais m’apprêter à profiter des mots d’un autre peuple que le mien. D’avance merci.

  4. Cher Pierre, comme tu l’indiquais récemment un projet de livre commence toujours par de l’enthousiasme et se termine dans la fatigue. Et bien malgré la fatigue, l’enthousiasme est toujours là, et surtout, la gratitude. C’est peu dire que je te suis infiniment reconnaissante de m’avoir invitée sur ce chemin d’écriture, avec ses rivières traversées, ses cols franchis, ses belles rencontres et son baluchon qui contient les curiosités glanées ici et là. Chemin de traverse, de ronde, d’alpage ou de halage, mais chemin sur lequel j’ai senti ta présence bien veillante. Ce livre est là, il va tracer sa route, merci de l’avoir accompagné. Céline

  5. Je te remercie pour ce beau cadeau pour la communauté de coachs. Adepte de la méthode narrative et témoigne de sa puissance en coaching.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.