Affûtage de questions : une vidéo détaillée

Qu’est-ce que l’affûtage de questions ? il s’agit d’un dispositif pédagogique mis au point par David Epston et enseigné depuis plusieurs années en langue française à La Fabrique Narrative et dans plusieurs autres écoles francophones.

Les spécialistes ne prescrivent pas de boire de l’alcool comme un violon – lien. Il n’y a pas de portion utile d’alcool pour le corps humain! Pour les personnes qui n’envisagent pas de déjeuner sans boisson, comme indiqué par divers examens, nous suggérons les lignes directrices américaines – 14 g. C’est ce qui pourrait être comparé à un verre de vin ou un récipient de la

À partir d’une situation réelle de conversation narrative, l’ensemble des participants et des participantes est invité à proposer “la prochaine question” qu’ils auraient posée à la personne dont la vie est au centre de la conversation. Chaque question donne lieu à une discussion, et la diversité des questions posées par l’ensemble des personnes participant à l’exercice permet de réaliser les possibilités pratiquement infinies offertes par les conversations narratives au service de la restauration de la beauté et de la dignité dans la vie des personnes.

Ce film de 1h07, récemment uploadé sur Youtube, reprend en détail un atelier de démo d’affûtage de questions qui a eu lieu lors des Journées Narratives Francophones de juin 2018 à Bordeaux, Florence Billam-Walker avait très gentiment accepté de se prêter à l’exercice et elle a également accepté que ce film soit diffusé. La captation vidéo avait été réalisé par Bertrand Hénot, Secrétaire Général de la Fédération Francophone des Pratiques Narratives, et le considérable travail de montage a été effectué par Stéphane Seiracq, directeur du Master de coaching de l’Université de Bordeaux IV, à l’intention de ses stagiaires.

Ce qui fait de ce film un director’s cut ! 🙂

2 réflexions au sujet de « Affûtage de questions : une vidéo détaillée »

  1. Tout d’abord, merci Pierre pour cette vidéo passionnante, nécessaire, voire indispensable.
    J’ai le souvenir d’une Master class avec Stephen Madigan où j’ai eu la surprise de découvrir que nous avions toutes et tous des problèmes pour inventer/improviser/créer/trouver… bref poser la “bonne question”.
    Pratiquant majoritairement via mail cela m’a offert du temps parfois pour réfléchir à cette foutue question qui ne venait pas spontanément.
    Permettez moi de suggérer, modestement une petite question quand on est à court ou un peu paumé….
    “est ce que tu peux m’en dire un peu plus ?”
    Cette question est moins anodine qu’elle n’y paraît, croyez moi, un chat me l’a souvent posée, et sans copyright, j’avoue que je l’ai utilisée. Ça fonctionne plutôt bien.
    Notre meilleur allié…. le feeling…. d’autres appellent ça l’empathie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.