Amener les idées narratives dans le champ social

Amandine Marchier

L’approche narrative en France doit beaucoup au milieu du coaching. C’est une exception. Ailleurs dans le monde, ce sont les travailleurs sociaux et/ou les psychothérapeutes qui s’en sont emparés les premiers, sur les pas de Michael et de David.

Amandine Marchier et David Prégat, deux élèves de la Fabrique Narrative, discutent ensemble depuis quelques mois et cherchent, l’une dans le sud-est, l’autre dans le sud-ouest, comment amener ces idées dans le champ social dont ils sont issus. En peu de temps, j’ai le sentiment qu’ils ont déjà fait beaucoup de chemin.

David a déjà publié un article important sur ce site en avril 2019 : La contribution des idées narratives contre la perte de sens dans le champ du travail social. Cette fois, c’est Amandine qui est interviewée par la revue ASH dans un article intitulé : C’est la personne qui sait (auteure Brigitte Bègue). Cette revue est la référence incontestée des professionnels de l’action sociale depuis 1955.

À la Fabrique Narrative, nous sommes tous très intéressés par l’arrivée de ces idées dans le monde de l’action sociale. C’est là qu’elles sont nées. Il nous semble juste et important qu’elles y soient présentes.

Une réflexion au sujet de « Amener les idées narratives dans le champ social »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.