BILAN DE COMPÉTENCE NARRATIF: LE COMPTE-RENDU

La conférence de Lionel Ancelet a été un beau succès ! Compte-rendu d’Andrée Zérah.

Après que je l’aie présenté, il a fait une intervention remarquable dans laquelle il a commencé par faire un tableau général des Pratiques Narratives. Il a d’abord rappelé comment deux histoires similaires: « la chèvre de M. Seguin » et l’histoire américaine du « petit train » ont suscité deux conclusions différentes: la prise de risque est dangereuse pour la première, elle est positive pour la deuxième!
Puis il a cité les grands noms de la Narrative: Michael WHITE et David EPSTON, bien sûr, puis FOUCAULT, DERRIDA, MYERHOFF, JAMES et VYGOTSTKI, GOETZ, avec leurs apports respectifs.
Et il a développé longuement les différentes opérations d’un bilan de compétence, en y ajoutant sa réflexion personnelle et ce qu’il en avait tiré.
C’était passionnant et a suscité un grand intérêt dans le public. Il avait annoncé sa conférence sur son site et plusieurs personnes sont venues par ce biais.
Son intervention était d’une haute tenue.
Andrée Zérah

Une très belle conférence, de toute évidence. Tous compléments à ce compte-rendu succinct, sous forme de commentaires, sont les bienvenus !!!

4 réflexions au sujet de « BILAN DE COMPÉTENCE NARRATIF: LE COMPTE-RENDU »

  1. C’est vraiment intéressant de voir comment les contes d’enfants influencent culturellement les attitudes et représentations (donc choix) à l’âge adulte… Et que dire de l’influence des contes de fées sur la représentation dominante de l’amour et tous les désenchantements qui prospèrent dans le décalage entre cette représentation et la réalité de l’expérience…

  2. Encore une fois, que de regrets d’avoir raté une super soirée. J’aurais aimé connaitre les liens faits entre” the little engine that could” and les bilan de compétences.
    C’est sûr que, élevée à la lumière du refrain du petit train de ‘ I think I can I think I can, ” je vois le lien entre la construction d’une histoire alternative et le petit engin….
    Suis très curieuse des conclusions identitaires autour des différences franco-américaines que vous auriez tirées…

    Comme quoi, il faut remuer ciel et terre pour assister aux soirées organisées par Andrée.

    Bravo Andrée, et merci Lionel!

    Elizabeth

  3. Effectivement une soirée particulièrement dense, où Lionel Ancelet a généreusement partagé des pratiques de manière détaillée et pointue.

    L’histoire racontée aux petits enfants américains depuis le début du XXème siècle est donc est celle là :
    http://en.wikipedia.org/wiki/The_Little_Engine_That_Could
    Et je n’ai pas identifié de traduction française ni du livre, ni même de la notice wikipedia ! C’est dire que notre contexte est différent …

    Je profite de ce commentaire pour recommander aux lecteurs du blog les soirées narratives parisiennes au Forum 104 organisées par Andrée Z. A chacune de mes venues : apprentissages, découvertes, expérimentations et ambiance chaleureuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.