“Merci pour la tendresse…”

C’est une immense artiste et une grande story-telleuse qui nous quitte avec Anne Sylvestre.

Elle maîtrisait à la perfection l’art de raconter une histoire qui remobilise nos émotions et notre humanité. Très reconnue pour ses chansons pour enfants, les “Fabulettes”, dont elle disait en rigolant que c’était “son assurance vieillesse”, elle a produit 400 chansons mainstream bouleversantes, autant d’histoires de vie à vif qui tapent au coeur du coeur. J’avais eu le privilège de passer une semaine avec elle il y a 2 ans, dans un village perché de la Drôme provençale où elle organisait chaque année une master class pour quelques jeunes (et moins jeunes 🤓) auteurs-compositeurs et compositrices. Féministe, anticolonialiste, avec son oeil vert perçant et ironique, elle n’avait rien perdu à 84 ans de son humour ravageur et de son humanité bourrue. Parolière exceptionnelle (même si elle détestait le surnom de “Brassens en jupons” qui la réduisait à son genre), elle avait décidé de s’affranchir de l’histoire dominante de sa famille pour s’inventer à travers la poésie. C’est le moment de réécouter ses chefs d’oeuvre et de lui dire bonjour à nouveau.

5 réflexions au sujet de « “Merci pour la tendresse…” »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.