Je viens pour qu’on m’apprivoise

J’étais perchée sur un des tréteaux abandonnés sur la terrasse sablonneuse derrière la maison et Tina, un petit cocker noir aux longues oreilles, sautait tout autour en aboyant pour essayer de me rejoindre. L’automne n’avait pas encore tout à fait envie d’en finir. Il faisait très bon. Mon père avait pourtant rentré les planches de contreplaqué vert qui tenaient lieu à la fois de table de ping-pong de circonstance et de table à manger extérieure. Il espérait leur éviter le gondolement excessif qui nous empêcherait cette fois définitivement d’oser défier nos copains en tournoi à domicile ! Il ne restait donc que les tréteaux. Et moi, hissée sur l’un des deux, me prenant pour Nadia Comaneci, esquissant des pas de danse sur ma poutre improvisée et opérant aux deux extrémités des demi-tours que j’espérais pleins de grâce.

Continuer la lecture de Je viens pour qu’on m’apprivoise 

Atelier ressourcement et développement de visions aux Açores

Notre très chère et très grande ancienne Elizabeth (Z pour les intimes), relance les Narraventures, des invitations à l’aventure ! Ce sont des accompagnements en mode narratif pour se reconnecter à ce qui a du sens et ce qui vous fait vibrer, que ce soit au niveau collectif ou individuel. Le prochain atelier « Ressourcement et développement de visions » a lieu en mai 2018 avec 5+1 journées au cœur de la richesse naturelle de l’île de Sao Miguel aux Acores. Si vous voulez profiter du tarif préférenciel (early bird, le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt), rendez-nous sur le lien vers l’événement.

Le flocon de neige

Le brouillard était tombé, épais, et il neigeait à gros flocons. C’était la fin de l’après-midi. Tous les autres étaient rentrés se mettre à l’abri et au chaud. C’était peut-être ce qu’on appelle la descente de trop. J’étais seule sur mon télésiège, j’avais froid. Le nuage m’enveloppait totalement et noyait le paysage dans une atmosphère uniforme et ouatée. Je n’entendais plus un bruit sinon le grincement de la canne de ma nacelle lorsque nous passions sur un pylône et le crissement furtif de quelques skis hésitants un peu plus bas, que je ne distinguais même pas. Nous montions si lentement…

Continuer la lecture de Le flocon de neige 

Lueur d’espoir

« Déradicalisation ». Le mot en lui-même porte l’échec de la chose. D’abord, parce qu’il sonne si dangereusement proche de « dératisation ». Mais pas seulement. Par sa construction même, il pose à la fois un jugement et un acte de pouvoir externe.

« Déradicalisation », c’est un concept décliné de l’exorcisme, où l’on extirpe le mal de l’individu envoûté. Tant dans sa possession que dans sa rédemption, l’individu a été passif et soumis à des forces extérieures qui le dépassent. Le concept de « déradicalisation » nie la capacité de choix et l’initiative personnelle de l’individu dans la construction de sa propre vie et de sa propre légende personnelle. C’est vraisemblablement pour cela que jusqu’ici, tout ce qui a été tenté a totalement échoué.

Continuer la lecture de Lueur d’espoir 

Retour de l’expérience pas interdite

L’IWP (Conversation par Procuration en French) et la MasterClass de Tom Carlson.

Par Nicolas Chagneux.

« J’ai envie d’essayer un truc un peu fou… », c’est comme ça que ça a commencé… J’étais en groupe de supervision avec Catherine et Fabrice à Bordeaux et alors que j’exposais mon besoin de parler de Corinne et de la manière dont je pourrais l’aider, Catherine m’a alors proposé ce truc un peu fou…

Continuer la lecture de Retour de l’expérience pas interdite 

DIRE BONJOUR A NOUVEAU : L’APPROCHE NARRATIVE ET LE DEUIL

Les pratiques narratives ont révolutionné l’approche du deuil, que ce soit auprès de personnes qui ont perdu un être cher, dans le domaine des soins palliatifs ou dans l’accompagnement des professionnels confrontés quotidiennement à la mort. Le deuil, pour Michael White, n’est pas une vallée de larmes mais l’occasion de continuer la relation sous une autre forme, qu’il nous invite à explorer et à construire. Un livre collectif en français va être prochainement consacré à ce thème passionnant. Catherine Mengelle, qui dirige l’édition de cet ouvrage, inaugure également un atelier de 2 jours sur ce thème les 22 et 23 février prochains à Paris.
Inscrivez vous rapidement, il reste encore des places !

Continuer la lecture de DIRE BONJOUR A NOUVEAU : L’APPROCHE NARRATIVE ET LE DEUIL 

Poéthique

Micro-Manifeste de Poésie Dé-Libérée et Politique
En hommage et remerciements à Sanni Paljakka et Tom Carlson.

Rue de Vaugirard durant ces deux journées
Poésie nous a … ensorcelé.e.s,
Enjôleuse et implacable.
Enjôleuse :
Je serai votre Juliette,
Soyez mes Roméo
Faites-moi don de vos mots !
Implacable :
Je suis celle que vous ne croyez pas
Je ne suis pas Poésie jolie,
« Mignonne
Allons voir si la rime… »
Je suis Acte délibéré
Politique
Je suis
Po-éthique !

Continuer la lecture de Poéthique 

Le monde des gens qui aiment

Par Sandrine Janssen

Un retour subjectif et émouvant de la Master Class de Tom Carlson.

En avril dernier, j’ai lu l’histoire du chiot de Tom Carlson dans Errances narratives. Seule dans mon bureau de mon ancienne vie de thérapeute narrative j’ai pleuré en lisant son récit. Que se passait il dans mon corps à ce moment là, ce matin-là, dans la belle lumière d’’un matin ensoleillé? Qu’est ce que mes larmes disaient à mon esprit/corps/âme ce matin là?  

Elles disaient « la communauté narrative te manque, tu es comme un oued asséché qui n’a pas reçu la pluie depuis trop longtemps. Tu souffres de solitude car tu es tellement engagée dans le monde des gens sourds qui n’ont pas d’yeux pour voir, pas d’oreilles pour entendre et pour qui tu transformes tes mots, tes intentions pour qu’ils les entendent… que tu te sens séparée, incomprise. »

Continuer la lecture de Le monde des gens qui aiment